Le vainqueur est donc... Abbas Bayat. Oubliées en effet les grèves des supporters et les banderoles gratinées. Le club mis en vente par son grand patron irano-américain est ainsi qu'il l'avait promis un club de D1, comme il l'avait auparavant été sans interruption pendant 26 ans.

Cette (re)montée directe ne sera cependant officielle que si le Sporting obtient sa licence Pro League en appel ce vendredi 20 avril. Une simple formalité paraît-il.

Outre le titre conquis au terme d'une campagne finalement achevée avec Dennis Van Wijk à la barre, le Sporting a aussi redoré son blason en terme de bonne conduite des supporters après les débordements inacceptables de la saison précédente face au Standard et Eupen.

Charleroi de retour parmi l'élite, le football wallon y sera au minimum triplement représenté. Eupen, club germanophone de la province de Liège, pourrait également y revenir via le tour final où il avait échoué en mai dernier.

Fondé en 1904, le RSC Charleroi, finaliste de la Coupe de Belgique en 1978 (0-2 contre Beveren) et 1993 (0-2 contre le Standard), a évolué en D1 de 1948 à 1957, de 1966 à 1971, de 1975 à 1980, et de 1985 à 2011.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le vainqueur est donc... Abbas Bayat. Oubliées en effet les grèves des supporters et les banderoles gratinées. Le club mis en vente par son grand patron irano-américain est ainsi qu'il l'avait promis un club de D1, comme il l'avait auparavant été sans interruption pendant 26 ans. Cette (re)montée directe ne sera cependant officielle que si le Sporting obtient sa licence Pro League en appel ce vendredi 20 avril. Une simple formalité paraît-il. Outre le titre conquis au terme d'une campagne finalement achevée avec Dennis Van Wijk à la barre, le Sporting a aussi redoré son blason en terme de bonne conduite des supporters après les débordements inacceptables de la saison précédente face au Standard et Eupen. Charleroi de retour parmi l'élite, le football wallon y sera au minimum triplement représenté. Eupen, club germanophone de la province de Liège, pourrait également y revenir via le tour final où il avait échoué en mai dernier. Fondé en 1904, le RSC Charleroi, finaliste de la Coupe de Belgique en 1978 (0-2 contre Beveren) et 1993 (0-2 contre le Standard), a évolué en D1 de 1948 à 1957, de 1966 à 1971, de 1975 à 1980, et de 1985 à 2011. Sportfootmagazine.be, avec Belga