"Cela a pris du temps", a déclaré MIeke Gorissen à propos de son rétablissement après son infection. "Lorsque je suis sortie de l'isolement pour la première fois, j'ai été pris de vertiges après seulement un kilomètre. Mon médecin du sport m'a conseillé de ne pas prendre de risques, alors je me suis vraiment ménagée pendant un certain temps." Dimanche, Gorissen a fait la course en tête jusqu'à la moitié du parcours. "Au début, ça s'est plutôt bien passé, mais au troisième tour, c'est devenu difficile. C'était dur à chaque fois dans la boue", a-t-elle déclaré après coup. "Tout ce que je me disais, c'était : continue. C'était vraiment rassurant d'entendre l'annonce que nous étions presque à l'arrivée mais je n'avais aucune idée de l'endroit où se trouvaient les concurrentes belges." Gorissen espère prolonger son titre national le 6 mars à Bruxelles. La prof de physique n'est pourtant jamais confiante. "Me connaissant, ce sera à nouveau beaucoup de stress. Heureusement, le championnat de Belgique est à la fin des vacances (scolaires, NDLR) de printemps, ce qui me permettra d'être reposée mentalement", a-t-elle conclu. (Belga)

"Cela a pris du temps", a déclaré MIeke Gorissen à propos de son rétablissement après son infection. "Lorsque je suis sortie de l'isolement pour la première fois, j'ai été pris de vertiges après seulement un kilomètre. Mon médecin du sport m'a conseillé de ne pas prendre de risques, alors je me suis vraiment ménagée pendant un certain temps." Dimanche, Gorissen a fait la course en tête jusqu'à la moitié du parcours. "Au début, ça s'est plutôt bien passé, mais au troisième tour, c'est devenu difficile. C'était dur à chaque fois dans la boue", a-t-elle déclaré après coup. "Tout ce que je me disais, c'était : continue. C'était vraiment rassurant d'entendre l'annonce que nous étions presque à l'arrivée mais je n'avais aucune idée de l'endroit où se trouvaient les concurrentes belges." Gorissen espère prolonger son titre national le 6 mars à Bruxelles. La prof de physique n'est pourtant jamais confiante. "Me connaissant, ce sera à nouveau beaucoup de stress. Heureusement, le championnat de Belgique est à la fin des vacances (scolaires, NDLR) de printemps, ce qui me permettra d'être reposée mentalement", a-t-elle conclu. (Belga)