"On savait qu'on n'était pas favori, mais on s'avait aussi que si on faisait un match organisé, qu'on mettait de l'envie et que l'on faisait les bonnes courses, c'était possible", a poursuivi Niakaté, honoré par les applaudissements du public anderlechtois au moment de sa sortie du terrain. "Il ne faut pas s'enflammer pour un seul match, la saison est encore longue", a tempéré le Français. "Il faut continuer à travailler et à vouloir mettre des buts. On va rester les pieds sur terre." Arrivé cet été depuis Boulogne (D3 française), le buteur unioniste réalise la meilleure saison de sa carrière avec 8 buts en 7 matchs de Proximus League. Plus tôt dans sa carrière, Niakaté était également passé par Avranches et Créteil, avec qui il a joué en Ligue 2 lors de la saison 2015-2016. (Belga)

"On savait qu'on n'était pas favori, mais on s'avait aussi que si on faisait un match organisé, qu'on mettait de l'envie et que l'on faisait les bonnes courses, c'était possible", a poursuivi Niakaté, honoré par les applaudissements du public anderlechtois au moment de sa sortie du terrain. "Il ne faut pas s'enflammer pour un seul match, la saison est encore longue", a tempéré le Français. "Il faut continuer à travailler et à vouloir mettre des buts. On va rester les pieds sur terre." Arrivé cet été depuis Boulogne (D3 française), le buteur unioniste réalise la meilleure saison de sa carrière avec 8 buts en 7 matchs de Proximus League. Plus tôt dans sa carrière, Niakaté était également passé par Avranches et Créteil, avec qui il a joué en Ligue 2 lors de la saison 2015-2016. (Belga)