"Nous avons battu successivement Genk, le Standard, Courtrai et le Club Bruges", a commencé Haroun. "Personne ne mérite plus cette victoire que nous. Les joueurs du Club étaient déjà les vainqueurs dans leur tête. Ils m'ont provoqué pendant tout le match. Ils étaient très hautains. Mais nous savions que nous étions meilleurs que cela. La mentalité de cet Antwerp est énorme. Après la rencontre, la décharge était très grande." Pour le latéral anversois Ritchie De Laet c'était une soirée spéciale. "C'est l'un des plus beaux moments de ma carrière", a-t-il confié. "C'est le club de mon c?ur. Nos fans ont attendu 28 ans. C'est très spécial. Nous étions prêts à lutter tous ensemble. Selon les médias, nous n'avions aucune chance. Cela nous a juste donné plus de motivation avant la rencontre. Vous avez vu cela avant la mi-temps. Cela aura pu facilement être 2 ou 3-0. Après la pause, nous avons défendu. Nous aimons faire cela. Nous le pouvons et nous ne le cachons pas." (Belga)

"Nous avons battu successivement Genk, le Standard, Courtrai et le Club Bruges", a commencé Haroun. "Personne ne mérite plus cette victoire que nous. Les joueurs du Club étaient déjà les vainqueurs dans leur tête. Ils m'ont provoqué pendant tout le match. Ils étaient très hautains. Mais nous savions que nous étions meilleurs que cela. La mentalité de cet Antwerp est énorme. Après la rencontre, la décharge était très grande." Pour le latéral anversois Ritchie De Laet c'était une soirée spéciale. "C'est l'un des plus beaux moments de ma carrière", a-t-il confié. "C'est le club de mon c?ur. Nos fans ont attendu 28 ans. C'est très spécial. Nous étions prêts à lutter tous ensemble. Selon les médias, nous n'avions aucune chance. Cela nous a juste donné plus de motivation avant la rencontre. Vous avez vu cela avant la mi-temps. Cela aura pu facilement être 2 ou 3-0. Après la pause, nous avons défendu. Nous aimons faire cela. Nous le pouvons et nous ne le cachons pas." (Belga)