Rebecq a donc fait une double bonne affaire puisque le Cercle lui a laissé la recette afin que la rencontre ait lieu au stade Jan Breydel. La première occasion de la rencontre a été pour le milieu rebecquois Lou Wallaert, qui a envoyé le ballon au-dessus (7e). Mais la formation brabançonne n'a pas traîné pour ouvrir la marque par Rosy, qui a profité d'une perte d'une perte de balle d'Idriss Saadi pour tromper Guillaume Hubert via une jambe de Jonathan Panzo (10e, 0-1). Le Cercle a réagi avec Jordi Mboula, son joueur le plus dangereux. Mais les deux tirs de l'attaquant espagnol n'ont toutefois pas posé trop de souci au gardien rebecquois (17e, 18e). Par contre, Niangbo Niassa aurait doublé la marque sans une parade de Hubert (23e). A la reprise, le Cercle ne s'est pas montré capable de renverser le cours du jeu. Les visités n'ont pas accéléré la cadence et pour y arriver le coach a effectué trois changements. Rominigue N'Guessan, Stef Peeters et William Balikwisha sont montés au jeu à la place de Godfred Donsah, Lassana Coulibaly et Kylian Hazard. Cela a permis aux Brugeois de se rapprocher du but adverse mais Balikwisha n'a pas bien armé son tir et Lyle Foster a envoyé le ballon de la tête au-dessus du but (61e). Le duel Waasland-Beveren/Westerlo a connu un scénario plus pétillant. Christophe Janssens a ouvert la marque sur penalty pour la formation de 1B (32e, 0-1). Ensuite, Xian Emmers (35e, 1-1) et Fjorin Durmishaj deux fois sur penalty (38e, 45e+1) ont donné une large avance aux Campinois. La deuxième période a également eu son rebondissement: grâce à un autogoal de Paul Keita (51e, 3-2) et à Ambroise Gboho (55e, 3-3), Westerlo a égalisé. Enfin, Guillaume De Schryver a évité les prolongations (90e+3, 3-4). (Belga)