L'Antwerp a subi le jeu des Courtraisiens pendant une longue partie de la première période. Pourtant, c'est bien lors des 45 premières minutes de jeu que les hommes de Laszlo Bölöni ont fait la différence. Une faute de main dans le rectangle de Timothy Derijck a en effet permis aux Anversois de bénéficier d'un penalty. Cette fois-ci, ce n'est pas Didier Lamkel Zé qui s'est présenté aux onze mètres mais bien Lior Refaelov. Contrairement à son équipier au match aller, l'Israélien n'a pas tremblé et a placé le ballon au fond des filets (37e). En début de deuxième période, le Matricule 1 a légitimé son avantage au marquoir en frappant deux fois le cadre par Zinho Gano d'abord (53e) et Refaelov ensuite (60e). Dominateur mais jamais dangereux jusque là, Courtrai a accentué la pression dans la demi-heure de jeu. Les dix dernières minutes de jeu ont été bien difficiles pour les Anversois qui peuvent notamment remercier Sinan Bolat, auteur d'un arrêt providentiel face à Derijck (85e). L'Antwerp se retrouve en finale de la Coupe pour la première fois depuis 1992. Cette année-là, les Anversois avaient enlevé leur seconde Coupe en battant Malines aux tirs au but en finale. Un an plus tard, l'Antwerp allait jusqu'en finale de la Coupe des vainqueurs de Coupe, s'inclinant face à Parme à Wembley, dans ce qui reste la dernière finale européenne d'un club belge. Mercredi soir dans l'autre demi-finale, le Club de Bruges s'était débarrassé difficilement de Zulte Waregem en s'imposant 1-2 après le 1-1 du match aller. (Belga)

L'Antwerp a subi le jeu des Courtraisiens pendant une longue partie de la première période. Pourtant, c'est bien lors des 45 premières minutes de jeu que les hommes de Laszlo Bölöni ont fait la différence. Une faute de main dans le rectangle de Timothy Derijck a en effet permis aux Anversois de bénéficier d'un penalty. Cette fois-ci, ce n'est pas Didier Lamkel Zé qui s'est présenté aux onze mètres mais bien Lior Refaelov. Contrairement à son équipier au match aller, l'Israélien n'a pas tremblé et a placé le ballon au fond des filets (37e). En début de deuxième période, le Matricule 1 a légitimé son avantage au marquoir en frappant deux fois le cadre par Zinho Gano d'abord (53e) et Refaelov ensuite (60e). Dominateur mais jamais dangereux jusque là, Courtrai a accentué la pression dans la demi-heure de jeu. Les dix dernières minutes de jeu ont été bien difficiles pour les Anversois qui peuvent notamment remercier Sinan Bolat, auteur d'un arrêt providentiel face à Derijck (85e). L'Antwerp se retrouve en finale de la Coupe pour la première fois depuis 1992. Cette année-là, les Anversois avaient enlevé leur seconde Coupe en battant Malines aux tirs au but en finale. Un an plus tard, l'Antwerp allait jusqu'en finale de la Coupe des vainqueurs de Coupe, s'inclinant face à Parme à Wembley, dans ce qui reste la dernière finale européenne d'un club belge. Mercredi soir dans l'autre demi-finale, le Club de Bruges s'était débarrassé difficilement de Zulte Waregem en s'imposant 1-2 après le 1-1 du match aller. (Belga)