"C'est incroyable", a commenté celui qui a failli mettre un terme à sa carrière après une fracture du bassin. "Après deux années compliquées, je suis parti chez TotalEnergies. Je me sens bien dans ce collectif. On me fait confiance, on a travaillé mes qualités propres de puncheur. Cela marche plutôt bien, c'est mon meilleur début de saison. Mais il manquait la victoire. Aujourd'hui je n'y croyais d'ailleurs pas", a confié le coureur de 34 ans. "Les consignes étaient que tout le monde pouvait partir dans l'échappée sauf Edvald Boasson Hagen et moi. Quand le coup est parti, on n'était pas dedans. Je me suis dit 'allez, tant pis pour demain', alors que c'est une étape qui peut me convenir. On est sur le Dauphiné, c'est du vélo que j'aime, instinctif. Je me suis dit de me faire plaisir et ça a marché." Au sprint, Olivier Le Gac a lancé de loin. Vuillermoz l'a dépassé dans les derniers mètres. "J'ai senti que si je n'y allais pas, c'était perdu. J'ai pensé à Taco van der Hoorn qui a gagné la Brussels Cycling Classic comme ça, il est revenu à l'usure, il a dépassé juste sur la ligne. Je me suis dit de faire la même chose aujourd'hui. J'avais peur de me faire déborder par l'arrière. J'ai eu de la chance et j'en suis très heureux." Vuillermoz portera pour la première fois un maillot distinctif. "Ce sera dur demain, après les efforts fournis aujourd'hui, mais ce sera une très belle journée." (Belga)

"C'est incroyable", a commenté celui qui a failli mettre un terme à sa carrière après une fracture du bassin. "Après deux années compliquées, je suis parti chez TotalEnergies. Je me sens bien dans ce collectif. On me fait confiance, on a travaillé mes qualités propres de puncheur. Cela marche plutôt bien, c'est mon meilleur début de saison. Mais il manquait la victoire. Aujourd'hui je n'y croyais d'ailleurs pas", a confié le coureur de 34 ans. "Les consignes étaient que tout le monde pouvait partir dans l'échappée sauf Edvald Boasson Hagen et moi. Quand le coup est parti, on n'était pas dedans. Je me suis dit 'allez, tant pis pour demain', alors que c'est une étape qui peut me convenir. On est sur le Dauphiné, c'est du vélo que j'aime, instinctif. Je me suis dit de me faire plaisir et ça a marché." Au sprint, Olivier Le Gac a lancé de loin. Vuillermoz l'a dépassé dans les derniers mètres. "J'ai senti que si je n'y allais pas, c'était perdu. J'ai pensé à Taco van der Hoorn qui a gagné la Brussels Cycling Classic comme ça, il est revenu à l'usure, il a dépassé juste sur la ligne. Je me suis dit de faire la même chose aujourd'hui. J'avais peur de me faire déborder par l'arrière. J'ai eu de la chance et j'en suis très heureux." Vuillermoz portera pour la première fois un maillot distinctif. "Ce sera dur demain, après les efforts fournis aujourd'hui, mais ce sera une très belle journée." (Belga)