"Ces pavés ici étaient si semblables à ceux des Champs-Élysées. C'est peut-être pour cela que j'ai pris un si bon départ et que j'ai pu gagner ici", a déclaré Jasper Philipsen en riant. "C'est vraiment bien. Deux à la suite. En fait, depuis dimanche, je vis dans un rêve. Tout semble réussir. Malheureusement, le Tour de France est terminé. Mais il y a encore des critériums à venir. C'était une expérience très agréable. Surtout avec le nombreux public ici à Alost", a conclu Philipsen. "Le public a été très enthousiaste" s'est aussi réjoui Lampaert. "Quand on est tellement encouragé, on oublie la douleur et la fatigue. Demain, le critérium d'après-Tour de Roulers est à mon programme. Il est en fait précédé d'un contre-la-montre, ce qui me permettra d'enfiler à nouveau mon maillot jaune. Ce sera un plaisir. Un bon souvenir du Tour, où j'étais leader après le premier jour. Et demain, à Roulers, j'attends encore plus de supporters, car je vais courir dans ma région." (Belga)

"Ces pavés ici étaient si semblables à ceux des Champs-Élysées. C'est peut-être pour cela que j'ai pris un si bon départ et que j'ai pu gagner ici", a déclaré Jasper Philipsen en riant. "C'est vraiment bien. Deux à la suite. En fait, depuis dimanche, je vis dans un rêve. Tout semble réussir. Malheureusement, le Tour de France est terminé. Mais il y a encore des critériums à venir. C'était une expérience très agréable. Surtout avec le nombreux public ici à Alost", a conclu Philipsen. "Le public a été très enthousiaste" s'est aussi réjoui Lampaert. "Quand on est tellement encouragé, on oublie la douleur et la fatigue. Demain, le critérium d'après-Tour de Roulers est à mon programme. Il est en fait précédé d'un contre-la-montre, ce qui me permettra d'enfiler à nouveau mon maillot jaune. Ce sera un plaisir. Un bon souvenir du Tour, où j'étais leader après le premier jour. Et demain, à Roulers, j'attends encore plus de supporters, car je vais courir dans ma région." (Belga)