"La Biélorussie est une équipe avec du c?ur, qui court beaucoup et use souvent de longs ballons. Le match ne sera pas facile. Il faudra bien défendre, avoir la possession de balle et parvenir à nous créer des occasions", a prévenu Courtois, qui n'a pas manqué de souligner que l'état du terrain à Den Dreef n'avantageait pas les Diables. "Pour nous qui voulons déployer un football rapide et technique, ce n'est pas le plus facile." Pour un match sur le papier plus abordable, Courtois estime que la "concentration doit être au top". "C'est une équipe qui peut se montrer dangereuse, capable de se procurer des occasions. Certaines rencontres permettent davantage aux attaquants de s'illustrer, d'autres aux gardiens. L'important est de briller en équipe", a expliqué le Limbourgeois de 28 ans. Courtois dispute un exercice de haut vol avec le Real Madrid. "Je me sens très bien, j'espère terminer la saison avec un titre au Real et avec les Diables. L'appétit est là, chez moi comme chez tous les autres. Et quand tu aides ton équipe à gagner, c'est chouette", a ajouté le portier, qui estime avoir progressé notamment dans le jeu au pied, cher à Zinédine Zidane. "C'est important de pouvoir participer au jeu, ça fait partie de l'évolution du football. J'ai davantage d'expérience et suis meilleur mentalement." Courtois est aussi revenu sur les attentes élevées placées en l'équipe nationale ainsi que sur le partage concédé samedi à Prague. "On a beaucoup de qualités dans l'équipe, c'est donc normal d'avoir des attentes. Mais nous ne pouvons pas toujours gagner 3 ou 4 à zéro. Ce n'était pas notre meilleur match contre la République tchèque, mais pas notre moins bon non plus. Il y a des choses à apprendre afin de faire mieux la prochaine fois." Après une victoire contre le pays de Galles (3-1) et un partage en République tchèque (1-1), la Belgique partage la première place du groupe E avec les Tchèques (4 pts), qui se rendront à Cardiff mardi soir pour défier les Gallois. (Belga)

"La Biélorussie est une équipe avec du c?ur, qui court beaucoup et use souvent de longs ballons. Le match ne sera pas facile. Il faudra bien défendre, avoir la possession de balle et parvenir à nous créer des occasions", a prévenu Courtois, qui n'a pas manqué de souligner que l'état du terrain à Den Dreef n'avantageait pas les Diables. "Pour nous qui voulons déployer un football rapide et technique, ce n'est pas le plus facile." Pour un match sur le papier plus abordable, Courtois estime que la "concentration doit être au top". "C'est une équipe qui peut se montrer dangereuse, capable de se procurer des occasions. Certaines rencontres permettent davantage aux attaquants de s'illustrer, d'autres aux gardiens. L'important est de briller en équipe", a expliqué le Limbourgeois de 28 ans. Courtois dispute un exercice de haut vol avec le Real Madrid. "Je me sens très bien, j'espère terminer la saison avec un titre au Real et avec les Diables. L'appétit est là, chez moi comme chez tous les autres. Et quand tu aides ton équipe à gagner, c'est chouette", a ajouté le portier, qui estime avoir progressé notamment dans le jeu au pied, cher à Zinédine Zidane. "C'est important de pouvoir participer au jeu, ça fait partie de l'évolution du football. J'ai davantage d'expérience et suis meilleur mentalement." Courtois est aussi revenu sur les attentes élevées placées en l'équipe nationale ainsi que sur le partage concédé samedi à Prague. "On a beaucoup de qualités dans l'équipe, c'est donc normal d'avoir des attentes. Mais nous ne pouvons pas toujours gagner 3 ou 4 à zéro. Ce n'était pas notre meilleur match contre la République tchèque, mais pas notre moins bon non plus. Il y a des choses à apprendre afin de faire mieux la prochaine fois." Après une victoire contre le pays de Galles (3-1) et un partage en République tchèque (1-1), la Belgique partage la première place du groupe E avec les Tchèques (4 pts), qui se rendront à Cardiff mardi soir pour défier les Gallois. (Belga)