Le coureur de Remouchamps, fatigué mentalement et physiquement, avait décidé de faire un break le 29 mars dernier renonçant au Tour des Flandres. "Cela va mieux, je suis content", a expliqué Gilbert. "L'état de forme n'était pas là où il devait être. J'avais décidé de couper toutes mes activités pour me reposer aussi bien mentalement que physiquement et repartir sur de meilleures bases. J'avais fait un trait sur le Tour des Flandres, ça m'a permis de me ressourcer, de me sentir mieux et de repartir sur de meilleures bases". Après un décevant Milan-Sanremo, Philippe Gilbert n'avait pu aller au bout de GP E3 à Harelbeke le 26 mars ni de Gand-Wevelgem deux jours plus tard. Il pense avoir "utilisé beaucoup d'énergie" pour revenir à son meilleur niveau après sa lourde chute dans la première étape du Tour de France 2020, où il s'était blessé au genou. "Ce genou m'a pris beaucoup plus d'énergie qu'on aurait pu penser", détaille le champion du monde 2012. "Je pense que je l'ai payé ces dernières semaines. On a remarqué que ma condition n'évoluait plus finalement depuis le Nieuwsblad (le 27 février, ndlr). Les autres ont continué à évoluer, moi je suis resté toujours au même niveau, je stagnais, et donc on a décidé de tout couper afin de mieux repartir. Parfois c'est ce qu'il y a de mieux à faire." Pour la suite de sa saison, Gilbert confie qu'il aimerait renouer avec la victoire, son dernier succès remontant à la 17e étape de la Vuelta 2019. "J'aimerais gagner une course. Maintenant, il faut être réaliste, la Flèche Wallonne et Liège-bastone-Liège ce ne sera pas pour la victoire, mais derrière, pourquoi pas." Le Remoucastrien a également confirmé qu'il disputera le Tour de France cet été. Gilbert a révélé une anecdote par rapport au report de Paris-Roubaix, qui devait se tenir dimanche et est désormais programmé le 3 octobre, dont il est le vainqueur de la dernière édition, disputée en 2019. "Cela nous a embêtés quand on a eu l'annonce, car on devait se marier la veille, le 2 octobre", a souri Gilbert. "Il y avait deux sentiments: on va devoir changer la date du mariage et, en même temps, je reçois une chance supplémentaire de prendre le départ de Paris-Roubaix avec le dossard N.1. Avec tous les malheurs et les contre-temps que j'ai eus, il se sera passé deux ans et j'aurai quand même le dossard N.1. J'ai dit pour rigoler à ASO de changer la date de Paris-Roubaix. Vu qu'il ne me reste qu'une ou deux chances et que c'est une course que je suis persuadé de pouvoir encore gagner, je veux essayer de faire le maximum et on va repousser le mariage, je pense qu'on pourra trouver un autre moment", a conclu Gilbert. (Belga)

Le coureur de Remouchamps, fatigué mentalement et physiquement, avait décidé de faire un break le 29 mars dernier renonçant au Tour des Flandres. "Cela va mieux, je suis content", a expliqué Gilbert. "L'état de forme n'était pas là où il devait être. J'avais décidé de couper toutes mes activités pour me reposer aussi bien mentalement que physiquement et repartir sur de meilleures bases. J'avais fait un trait sur le Tour des Flandres, ça m'a permis de me ressourcer, de me sentir mieux et de repartir sur de meilleures bases". Après un décevant Milan-Sanremo, Philippe Gilbert n'avait pu aller au bout de GP E3 à Harelbeke le 26 mars ni de Gand-Wevelgem deux jours plus tard. Il pense avoir "utilisé beaucoup d'énergie" pour revenir à son meilleur niveau après sa lourde chute dans la première étape du Tour de France 2020, où il s'était blessé au genou. "Ce genou m'a pris beaucoup plus d'énergie qu'on aurait pu penser", détaille le champion du monde 2012. "Je pense que je l'ai payé ces dernières semaines. On a remarqué que ma condition n'évoluait plus finalement depuis le Nieuwsblad (le 27 février, ndlr). Les autres ont continué à évoluer, moi je suis resté toujours au même niveau, je stagnais, et donc on a décidé de tout couper afin de mieux repartir. Parfois c'est ce qu'il y a de mieux à faire." Pour la suite de sa saison, Gilbert confie qu'il aimerait renouer avec la victoire, son dernier succès remontant à la 17e étape de la Vuelta 2019. "J'aimerais gagner une course. Maintenant, il faut être réaliste, la Flèche Wallonne et Liège-bastone-Liège ce ne sera pas pour la victoire, mais derrière, pourquoi pas." Le Remoucastrien a également confirmé qu'il disputera le Tour de France cet été. Gilbert a révélé une anecdote par rapport au report de Paris-Roubaix, qui devait se tenir dimanche et est désormais programmé le 3 octobre, dont il est le vainqueur de la dernière édition, disputée en 2019. "Cela nous a embêtés quand on a eu l'annonce, car on devait se marier la veille, le 2 octobre", a souri Gilbert. "Il y avait deux sentiments: on va devoir changer la date du mariage et, en même temps, je reçois une chance supplémentaire de prendre le départ de Paris-Roubaix avec le dossard N.1. Avec tous les malheurs et les contre-temps que j'ai eus, il se sera passé deux ans et j'aurai quand même le dossard N.1. J'ai dit pour rigoler à ASO de changer la date de Paris-Roubaix. Vu qu'il ne me reste qu'une ou deux chances et que c'est une course que je suis persuadé de pouvoir encore gagner, je veux essayer de faire le maximum et on va repousser le mariage, je pense qu'on pourra trouver un autre moment", a conclu Gilbert. (Belga)