Notre football ne vit donc pas totalement sous la coupe des plus riches qui ont pris la tasse en huitièmes de la finale de la Coupe de Belgique. Pour Anderlecht, le Standard et le Club Bruges, on peut parler de coupe sombre en ce qui concerne leurs ambitions. Ils s'en mordront peut-être les doigts en fin de saison. La Coupe de Belgique est tout de même le chemin le plus court menant à une qualification européenne. Anderlecht est tombé chez une de ses bêtes noires, Westerlo qui évolue en D2 (2-2 après les prolongations, tirs au but : 4-3). Luka Milivojevic et Aleksandar Mitrovic ont raté leur tête-à-tête avec le gardien de Westerlo. La hantise de penaltys ne constitue pas la seule explication de cette élimination. Anderlecht aurait dû émerger durant le temps de jeu réglementaire. Les soucis se confirment pour John Vanden Brom et sa jeune équipe incapable de trouver une ligne de conduite. Cette élimination annonce un gros mercato d'hiver à Anderlecht qui a besoin de talent, de métier et surtout de personnalités pour redresser la tête en championnat. Lorenzo Staelens (CS Bruges) a imité l'exemple de Dennis Van Wijk, le coach de Westerlo, en éjectant le Standard (1-0). Comme les Mauves, les Liégeois n'ont désormais plus qu'une cible : le championnat. Et, dans ce contexte, Louvain les recevra avec tous les honneurs dès dimanche prochain. Michel Preud'homme et le Club ont été sortis (1-0) par une belle équipe de Courtrai, intelligente, dynamique, bien organisée. Hein Vanhaezebrouck, le coach de Courtrai, n'en finit pas d'épater à la tête d'un club qui ne roule pas sur l'or.

Notre football ne vit donc pas totalement sous la coupe des plus riches qui ont pris la tasse en huitièmes de la finale de la Coupe de Belgique. Pour Anderlecht, le Standard et le Club Bruges, on peut parler de coupe sombre en ce qui concerne leurs ambitions. Ils s'en mordront peut-être les doigts en fin de saison. La Coupe de Belgique est tout de même le chemin le plus court menant à une qualification européenne. Anderlecht est tombé chez une de ses bêtes noires, Westerlo qui évolue en D2 (2-2 après les prolongations, tirs au but : 4-3). Luka Milivojevic et Aleksandar Mitrovic ont raté leur tête-à-tête avec le gardien de Westerlo. La hantise de penaltys ne constitue pas la seule explication de cette élimination. Anderlecht aurait dû émerger durant le temps de jeu réglementaire. Les soucis se confirment pour John Vanden Brom et sa jeune équipe incapable de trouver une ligne de conduite. Cette élimination annonce un gros mercato d'hiver à Anderlecht qui a besoin de talent, de métier et surtout de personnalités pour redresser la tête en championnat. Lorenzo Staelens (CS Bruges) a imité l'exemple de Dennis Van Wijk, le coach de Westerlo, en éjectant le Standard (1-0). Comme les Mauves, les Liégeois n'ont désormais plus qu'une cible : le championnat. Et, dans ce contexte, Louvain les recevra avec tous les honneurs dès dimanche prochain. Michel Preud'homme et le Club ont été sortis (1-0) par une belle équipe de Courtrai, intelligente, dynamique, bien organisée. Hein Vanhaezebrouck, le coach de Courtrai, n'en finit pas d'épater à la tête d'un club qui ne roule pas sur l'or.