Les Blaugrana peuvent en tout cas s'en vouloir en raison d'une première période en mode mineur lors de laquelle Valence a parfaitement joué le coup en frappant deux fois grâce à Kevin Gameiro (21e) et Rodrigo (33e). En deuxième période, avec les entrées de Malcom et Vidal, l'équipe d'Ernesto Valverde a accéléré sous l'impulsion de Lionel Messi dont le premier avertissement a terminé sur le poteau droit de Domenech (56e). Face à la pression constante du Barça et sous la chaleur accablante de Séville, les Valenciens ont commencé à suer de grosses gouttes. Ils ont logiquement craqué à la 73e sur une reprise en renard des surfaces de Messi. La pause boisson a permis aux 'Blanquinegros' de souffler et de rassembler leurs dernières forces pour les dernières minutes. Rudes dans les duels, ils ont résisté héroïquement et remporté la Coupe du Roi pour la première fois depuis 2008. Une façon remarquable d'honorer le centenaire du club. (Belga)