Alors que les quatre titulaires du relais mixte des Belgian Hammers peaufinent leur préparation en vue de la manche de World Series de Leeds (5-6 juin) et des prochains JO, les triathlètes belges appelés à jouer le rôle de remplaçants à Tokyo tentent de se distinguer auprès du sélectionneur fédéral Nick Baelus. Seul Noah Servais est parvenu jusqu'ici à démontrer ses qualités. Après une 15e place (rectifiée) à Lisbonne la semaine dernière, le Liégeois de 23 ans a une nouvelle fois intégré le top 20 de cette série, le 2e niveau mondial, en finissant 19e sur l'île italienne. Le double médaillé olympique Jonathan Brownlee (3e à Londres et 2e à Rio) s'est rappelé aux bons souvenirs de tous en se montrant le plus rapide à pied d'un important peloton d'une bonne vingtaine d'athlètes arrivés ensemble en 2e transition. Le Britannique, orphelin de son frère qui a jeté l'éponge avant la course à pied, a bouclé la distance de 750 m de natation, 20 km à vélo (avec une côte d'1 km à 10% de moyenne à escalader 3 fois) et les 5 km à pied, en 54:48. Il a devancé de 4 secondes le Suisse Adrien Briffod (54:52) et de 11 secondes le triple champion du monde espagnol Mario Mola (54:59). Noah Servais, qui accompagnait les leaders au terme du vélo, a couru les derniers 5 kilomètres en 15:57, soit une minute de plus que le podium, finissant en 55:56. Erwin Vanderplancke a lui abandonné durant le vélo, apparemment victime d'un ennui mécanique. L'épreuve féminine, moins étoffée que la masculine, a vu le premier succès en Coupe du monde de l'Allemande Marlene Gomez-Islinger, victorieuse en 1h00:51, devant la Suissesse Julie Derron (1h00:55) et l'Italienne Verena Steinhauser (1h01:09). Les deux Belges engagées, Jolien Vermeylen et Hanne De Vet, ont conclu en 32e (1h04:36) et 48e position (1h08:30). (Belga)

Alors que les quatre titulaires du relais mixte des Belgian Hammers peaufinent leur préparation en vue de la manche de World Series de Leeds (5-6 juin) et des prochains JO, les triathlètes belges appelés à jouer le rôle de remplaçants à Tokyo tentent de se distinguer auprès du sélectionneur fédéral Nick Baelus. Seul Noah Servais est parvenu jusqu'ici à démontrer ses qualités. Après une 15e place (rectifiée) à Lisbonne la semaine dernière, le Liégeois de 23 ans a une nouvelle fois intégré le top 20 de cette série, le 2e niveau mondial, en finissant 19e sur l'île italienne. Le double médaillé olympique Jonathan Brownlee (3e à Londres et 2e à Rio) s'est rappelé aux bons souvenirs de tous en se montrant le plus rapide à pied d'un important peloton d'une bonne vingtaine d'athlètes arrivés ensemble en 2e transition. Le Britannique, orphelin de son frère qui a jeté l'éponge avant la course à pied, a bouclé la distance de 750 m de natation, 20 km à vélo (avec une côte d'1 km à 10% de moyenne à escalader 3 fois) et les 5 km à pied, en 54:48. Il a devancé de 4 secondes le Suisse Adrien Briffod (54:52) et de 11 secondes le triple champion du monde espagnol Mario Mola (54:59). Noah Servais, qui accompagnait les leaders au terme du vélo, a couru les derniers 5 kilomètres en 15:57, soit une minute de plus que le podium, finissant en 55:56. Erwin Vanderplancke a lui abandonné durant le vélo, apparemment victime d'un ennui mécanique. L'épreuve féminine, moins étoffée que la masculine, a vu le premier succès en Coupe du monde de l'Allemande Marlene Gomez-Islinger, victorieuse en 1h00:51, devant la Suissesse Julie Derron (1h00:55) et l'Italienne Verena Steinhauser (1h01:09). Les deux Belges engagées, Jolien Vermeylen et Hanne De Vet, ont conclu en 32e (1h04:36) et 48e position (1h08:30). (Belga)