Odermatt, quintuple champion du monde junior en individuel en 2018, confirme ainsi son potentiel à 22 ans pour sa deuxième saison. Plutôt rompu aux courses techniques que celles de pure vitesse, il avait jusqu'ici fini 2e du Géant à Soldeu et 3e à Kranjska Gora en mars. Au classement général de la Coupe du monde, Mayer conforte sa domination (221 pts) devant l'Italien Dominik Paris (182), 12e de ce Super-G, et Odermatt (170). Pinturault (150) reste 5e, juste derrière Kilde (152). (Belga)

Odermatt, quintuple champion du monde junior en individuel en 2018, confirme ainsi son potentiel à 22 ans pour sa deuxième saison. Plutôt rompu aux courses techniques que celles de pure vitesse, il avait jusqu'ici fini 2e du Géant à Soldeu et 3e à Kranjska Gora en mars. Au classement général de la Coupe du monde, Mayer conforte sa domination (221 pts) devant l'Italien Dominik Paris (182), 12e de ce Super-G, et Odermatt (170). Pinturault (150) reste 5e, juste derrière Kilde (152). (Belga)