Un premier contrôle neige avait été effectué samedi sur le site, qui n'était pas encore prêt pour une descente. Mais les organisateurs espéraient malgré tout pouvoir maintenir les courses, car les prévisions météologiques étaient rassurantes. Le contrôle officiel du niveau d'enneigement avait alors été postposé à mercredi, mais le résultat n'en a pas été probant. "Les officiels de la FIS et le comité d'organisation ont dû se rendre à l'évidence: une semaine avant la première descente d'entraînement, les températures douces, le manque de neige et des prévisions défavorables ne permettront pas une préparation qualitative de la piste de course", indique la fédération. "Nous continuerons nos efforts pour assurer les courses féminines avec succès (une descente et un super-G féminins sont prévus à Lake Louise les 3-4 décembre, Ndlr), et sommes impatients de retrouver les hommes l'an prochain", a indiqué Brian Lynam, de l'organisation. Les conditions étaient bonnes en altitude, mais le froid et la neige manquaient pour parvenir jusqu'à l'endroit du finish prévu pour la course masculine. Lake Louise devait accueillir une descente et un super-G, les premiers de la Coupe du monde 2016-2017 chez les hommes. (Belga)

Un premier contrôle neige avait été effectué samedi sur le site, qui n'était pas encore prêt pour une descente. Mais les organisateurs espéraient malgré tout pouvoir maintenir les courses, car les prévisions météologiques étaient rassurantes. Le contrôle officiel du niveau d'enneigement avait alors été postposé à mercredi, mais le résultat n'en a pas été probant. "Les officiels de la FIS et le comité d'organisation ont dû se rendre à l'évidence: une semaine avant la première descente d'entraînement, les températures douces, le manque de neige et des prévisions défavorables ne permettront pas une préparation qualitative de la piste de course", indique la fédération. "Nous continuerons nos efforts pour assurer les courses féminines avec succès (une descente et un super-G féminins sont prévus à Lake Louise les 3-4 décembre, Ndlr), et sommes impatients de retrouver les hommes l'an prochain", a indiqué Brian Lynam, de l'organisation. Les conditions étaient bonnes en altitude, mais le froid et la neige manquaient pour parvenir jusqu'à l'endroit du finish prévu pour la course masculine. Lake Louise devait accueillir une descente et un super-G, les premiers de la Coupe du monde 2016-2017 chez les hommes. (Belga)