Luitz, meilleur temps de la première manche sous le glacial soleil du Colorado, près de -20°C, a gagné en 2:36.38, 14/100e devant Hirscher, qui devra encore un peu attendre avant d'obtenir sa 60e victoire en Coupe du monde, et 51/100e devant le Suisse Thomas Tumler. Ce dernier a créé une immense surprise en montant sur son premier podium à ce niveau après une folle remontée (+18 places) en 2e manche. La 4e place est revenue au Norvégien Henrik Kristoffersen, et la 5e au Suisse Loïc Meillard. L'intraitable autrichien Marcel Hirscher (sept gros globes consécutifs) avait remporté neuf des dix derniers géants en Coupe du monde. Presqu'un an après la victoire du Français Alexis Pinturault à Val d'Isère, Hirscher s'est fait surprendre dès le premier géant de la saison, la course d'ouverture de Sölden fin octobre ayant été reprogrammée fin décembre à cause de la météo. Cette année de domination, Stefan Luitz l'a vécue loin des pistes, à cause d'une rupture d'un ligament croisé du genou gauche à Alta Badia le 17 décembre 2017 qui lui a fait manquer les Jeux de Pyeongchang en février. L'Allemand est revenu brièvement au slalom de Levi mi-novembre, sorti en première manche, avant de faire mouche dimanche pour sa reprise en géant, sa spécialité. La saison dernière, il avait également dominé la première manche à Beaver Creek, avant de prendre la troisième place finale. Le Suisse Thomas Tumler, honnête skieur international de 29 ans, n'avait connu qu'un seul top 10 dans sa carrière (8e en super-G en 2016), et n'avait plus atteint la seconde manche d'un géant depuis quatre ans. Avec son dossard 48 (les meilleurs skieurs ont les plus petits dossards) il a d'abord su se hisser en 2e manche parmi les 30 premiers, une belle performance (la piste se dégrade de passage en passage). Puis ca a été un récital: avec le meilleur temps du second tracé, il est passé de la 21e à la 3e place ! (Belga)

Luitz, meilleur temps de la première manche sous le glacial soleil du Colorado, près de -20°C, a gagné en 2:36.38, 14/100e devant Hirscher, qui devra encore un peu attendre avant d'obtenir sa 60e victoire en Coupe du monde, et 51/100e devant le Suisse Thomas Tumler. Ce dernier a créé une immense surprise en montant sur son premier podium à ce niveau après une folle remontée (+18 places) en 2e manche. La 4e place est revenue au Norvégien Henrik Kristoffersen, et la 5e au Suisse Loïc Meillard. L'intraitable autrichien Marcel Hirscher (sept gros globes consécutifs) avait remporté neuf des dix derniers géants en Coupe du monde. Presqu'un an après la victoire du Français Alexis Pinturault à Val d'Isère, Hirscher s'est fait surprendre dès le premier géant de la saison, la course d'ouverture de Sölden fin octobre ayant été reprogrammée fin décembre à cause de la météo. Cette année de domination, Stefan Luitz l'a vécue loin des pistes, à cause d'une rupture d'un ligament croisé du genou gauche à Alta Badia le 17 décembre 2017 qui lui a fait manquer les Jeux de Pyeongchang en février. L'Allemand est revenu brièvement au slalom de Levi mi-novembre, sorti en première manche, avant de faire mouche dimanche pour sa reprise en géant, sa spécialité. La saison dernière, il avait également dominé la première manche à Beaver Creek, avant de prendre la troisième place finale. Le Suisse Thomas Tumler, honnête skieur international de 29 ans, n'avait connu qu'un seul top 10 dans sa carrière (8e en super-G en 2016), et n'avait plus atteint la seconde manche d'un géant depuis quatre ans. Avec son dossard 48 (les meilleurs skieurs ont les plus petits dossards) il a d'abord su se hisser en 2e manche parmi les 30 premiers, une belle performance (la piste se dégrade de passage en passage). Puis ca a été un récital: avec le meilleur temps du second tracé, il est passé de la 21e à la 3e place ! (Belga)