Schmidhofer, 29 ans, a devancé avec un chrono d'1 min 47 sec 68/100e sa compatriote Cornelia Hütter, 2e à 44/100e, et la Suissesse Michelle Gisin, 3e à 47/100e. Schmidhofer, sacrée championne du monde de super-G en 2017 à St Moritz (Suisse), ne s'était jamais imposée en Coupe du monde avant cette semaine. L'Autriche a placé trois représentantes dans le top 6 avec Ramona Siebenhofer, 6e à 84/100e de Schmidhofer. L'Américaine Mikaela Shiffrin, qui avait signé sa première victoire dans une épreuve de vitesse l'hiver dernier à Lake Louise, s'est classée 4e, à 63/100e du chrono de référence. La N.1 mondiale en titre, qui a remporté les deux premiers slaloms de l'hiver (Levi et Killington), a consolidé sa première place au classement général de la Coupe du monde. Elle devance largement avec 389 points Gisin, déjà sur le podium (2e) la veille (233 pts). L'étape de Lake Louise se termine dimanche avec un super-G. (Belga)

Schmidhofer, 29 ans, a devancé avec un chrono d'1 min 47 sec 68/100e sa compatriote Cornelia Hütter, 2e à 44/100e, et la Suissesse Michelle Gisin, 3e à 47/100e. Schmidhofer, sacrée championne du monde de super-G en 2017 à St Moritz (Suisse), ne s'était jamais imposée en Coupe du monde avant cette semaine. L'Autriche a placé trois représentantes dans le top 6 avec Ramona Siebenhofer, 6e à 84/100e de Schmidhofer. L'Américaine Mikaela Shiffrin, qui avait signé sa première victoire dans une épreuve de vitesse l'hiver dernier à Lake Louise, s'est classée 4e, à 63/100e du chrono de référence. La N.1 mondiale en titre, qui a remporté les deux premiers slaloms de l'hiver (Levi et Killington), a consolidé sa première place au classement général de la Coupe du monde. Elle devance largement avec 389 points Gisin, déjà sur le podium (2e) la veille (233 pts). L'étape de Lake Louise se termine dimanche avec un super-G. (Belga)