Vainqueur des petits globes de cristal de descente en 2017-2018 et 2018-2019, médaillé d'argent en super G et de bronze en descente aux JO-2018, Feuz, 32 ans, originaire de Schangnau (Canton de Berne), a écrasé la course, sur cette piste où il s'était déjà imposé l'an passé. Un jour après une contre-performance en Super G (46e), Clarey signe lui son sixième podium en Coupe du monde (3 fois deuxième, 3 fois troisième), le premier depuis sa deuxième place en super-G à Kitzbühel la saison dernière. Il avait déjà étonné son monde en remportant l'argent aux Mondiaux cette année en Super-G, à Are en Suède. Il doit cependant partager la deuxième marche du podium avec Kriechmayr. Ce dernier avait déjà partagé la 3e place du Super G de Lake Louise avec le Suisse Mauro Caviezel. Plusieurs favoris dont l'Allemand Thomas Dressen, vainqueur de la première descente de la saison, 19e à 1.10 du vainqueur, sur cette piste où il s'était lourdement blessé il y a un an (rupture des ligaments croisés antérieur et postérieur du genou droit, épaule démise) et l'Autrichien Matthias Mayer, 3e du Super G la veille, 31e, à 1.48, ont connu une sérieuse défaillance. Au classement général de la Coupe du monde, Mayer reste cependant leader (230 pts), devant Kriechmayr (212) et l'Italien Dominik Paris (206). Feuz bondit à la 4e place (192). Dimanche, place au Géant où Mayer aura l'occasion de se ressaisir, sous la pression du Français Alexis Pinturault qui a remporté celui de Sölden (Autriche) il y a un peu plus d'un mois en ouverture de la saison. (Belga)

Vainqueur des petits globes de cristal de descente en 2017-2018 et 2018-2019, médaillé d'argent en super G et de bronze en descente aux JO-2018, Feuz, 32 ans, originaire de Schangnau (Canton de Berne), a écrasé la course, sur cette piste où il s'était déjà imposé l'an passé. Un jour après une contre-performance en Super G (46e), Clarey signe lui son sixième podium en Coupe du monde (3 fois deuxième, 3 fois troisième), le premier depuis sa deuxième place en super-G à Kitzbühel la saison dernière. Il avait déjà étonné son monde en remportant l'argent aux Mondiaux cette année en Super-G, à Are en Suède. Il doit cependant partager la deuxième marche du podium avec Kriechmayr. Ce dernier avait déjà partagé la 3e place du Super G de Lake Louise avec le Suisse Mauro Caviezel. Plusieurs favoris dont l'Allemand Thomas Dressen, vainqueur de la première descente de la saison, 19e à 1.10 du vainqueur, sur cette piste où il s'était lourdement blessé il y a un an (rupture des ligaments croisés antérieur et postérieur du genou droit, épaule démise) et l'Autrichien Matthias Mayer, 3e du Super G la veille, 31e, à 1.48, ont connu une sérieuse défaillance. Au classement général de la Coupe du monde, Mayer reste cependant leader (230 pts), devant Kriechmayr (212) et l'Italien Dominik Paris (206). Feuz bondit à la 4e place (192). Dimanche, place au Géant où Mayer aura l'occasion de se ressaisir, sous la pression du Français Alexis Pinturault qui a remporté celui de Sölden (Autriche) il y a un peu plus d'un mois en ouverture de la saison. (Belga)