Le "mass-start" est la grande spécialité de Swings qui avait décroché l'argent olympique dans cette spécialité l'hiver dernier à Pyeongchang. Sur la piste de Heerenveen, le patineur belge a abordé le dernier tour en tête mais n'a pas pu résister au retour d'Um et Chung qui l'ont dépassé à un demi-tour de l'arrivée. Samedi après la course, Swings a reconnu que les premières semaines de la saison ne s'étaient pas passées comme prévu mais que la situation s'améliore. "Ce ne fut pas ma meilleure semaine. J'ai connu des soucis aux voies respiratoires. Cela avait déjà commencé en Pologne. Mais ça va de mieux en mieux car aujourd'hui, je me sentais bien", a réagi le Louvaniste. "Je suis encore en train de construire ma saison mais je pense que je patine déjà bien. L'objectif sera d'être au top en février et en mars. Je me suis bien débrouillé sur 5.000 mètres et je ne suis pas mécontent de mon temps sur le 1.500m (1:45.03). Cette troisième place sur la mass-start n'est pas une déception pour moi." . (Belga)

Le "mass-start" est la grande spécialité de Swings qui avait décroché l'argent olympique dans cette spécialité l'hiver dernier à Pyeongchang. Sur la piste de Heerenveen, le patineur belge a abordé le dernier tour en tête mais n'a pas pu résister au retour d'Um et Chung qui l'ont dépassé à un demi-tour de l'arrivée. Samedi après la course, Swings a reconnu que les premières semaines de la saison ne s'étaient pas passées comme prévu mais que la situation s'améliore. "Ce ne fut pas ma meilleure semaine. J'ai connu des soucis aux voies respiratoires. Cela avait déjà commencé en Pologne. Mais ça va de mieux en mieux car aujourd'hui, je me sentais bien", a réagi le Louvaniste. "Je suis encore en train de construire ma saison mais je pense que je patine déjà bien. L'objectif sera d'être au top en février et en mars. Je me suis bien débrouillé sur 5.000 mètres et je ne suis pas mécontent de mon temps sur le 1.500m (1:45.03). Cette troisième place sur la mass-start n'est pas une déception pour moi." . (Belga)