Pourtant les Red Lions, battus de justesse 3-4, dimanche à Evere dans l'un de leurs derniers matchs de préparation avant la Coupe du monde en Inde, s'en défendent. "En amical, nous jouons toujours pour gagner, peu importe l'adversaire. Que ce soit contre les Pays-Bas ou contre un autre pays", ont expliqué en observateurs avertis Sébastien Dockier et Cédric Charlier, deux des quatre Lions restés en tribune et empêchés de jouer suite à une blessure. Chaque duel homme contre homme fut disputé dimanche comme en compétition officielle. "On a assisté à un match intensif et c'était le but afin de se mettre déjà dans le rythme de la compétition. On l'a vu, nous devrons plus soigner les détails dans quinze jours à Bhubaneswar. Quelques imprécisions nous coûtent la victoire aujourd'hui. Une relance mal soignée, quelques passes axiales imprécises et contre ce genre d'équipe cela se paye au comptant", ont renchéri les deux attaquants de l'entraîneur Shane McLeod, qui devrait voir plus clair au sein de son infirmerie durant ces prochains jours. Simon Gougnard, Charlier et sans doute Arthur De Sloover, victime d'une infection gastro-intestinale ce week-end, devraient retrouver du temps de jeu mercredi dans le dernier match-test contre la France. Pour Sébastien Dockier, touché au genou, cela risque de prendre un peu plus de temps. "Tous deux nous effectuerons une échographie mardi et l'on en saura plus", a précisé Charlier. Notons que le sélectionneur national peut modifier son 18 de base jusqu'à une dizaine d'heures avant le début du tournoi. Les deux réservistes accompagnant le groupe pourront à tout moment intégrer l'équipe, mais sans retour possible du joueur remplacé. Dans la sélection annoncée début novembre par McLeod, Antoine Kina et Augustin Meurmans ont été désignés premiers réservistes. (Belga)

Pourtant les Red Lions, battus de justesse 3-4, dimanche à Evere dans l'un de leurs derniers matchs de préparation avant la Coupe du monde en Inde, s'en défendent. "En amical, nous jouons toujours pour gagner, peu importe l'adversaire. Que ce soit contre les Pays-Bas ou contre un autre pays", ont expliqué en observateurs avertis Sébastien Dockier et Cédric Charlier, deux des quatre Lions restés en tribune et empêchés de jouer suite à une blessure. Chaque duel homme contre homme fut disputé dimanche comme en compétition officielle. "On a assisté à un match intensif et c'était le but afin de se mettre déjà dans le rythme de la compétition. On l'a vu, nous devrons plus soigner les détails dans quinze jours à Bhubaneswar. Quelques imprécisions nous coûtent la victoire aujourd'hui. Une relance mal soignée, quelques passes axiales imprécises et contre ce genre d'équipe cela se paye au comptant", ont renchéri les deux attaquants de l'entraîneur Shane McLeod, qui devrait voir plus clair au sein de son infirmerie durant ces prochains jours. Simon Gougnard, Charlier et sans doute Arthur De Sloover, victime d'une infection gastro-intestinale ce week-end, devraient retrouver du temps de jeu mercredi dans le dernier match-test contre la France. Pour Sébastien Dockier, touché au genou, cela risque de prendre un peu plus de temps. "Tous deux nous effectuerons une échographie mardi et l'on en saura plus", a précisé Charlier. Notons que le sélectionneur national peut modifier son 18 de base jusqu'à une dizaine d'heures avant le début du tournoi. Les deux réservistes accompagnant le groupe pourront à tout moment intégrer l'équipe, mais sans retour possible du joueur remplacé. Dans la sélection annoncée début novembre par McLeod, Antoine Kina et Augustin Meurmans ont été désignés premiers réservistes. (Belga)