"Je ne pourrais pas être plus fier. Nous avons montré aujourd'hui que notre meilleur joueur est l'équipe. Nous l'avons montré contre l'Allemagne, l'Angleterre et encore aujourd'hui", s'empresse de dire le meilleur joueur mondial de 2017, élu MVP du tournoi. "Mais pour être vraiment honnête, je pense que l'équipe devrait recevoir ce prix. Nous avons montré que la performance d'équipe était essentielle. C'était un match très serré. Nous le savions. Les Pays-Bas sont une très bonne équipe, ils l'ont montré tout au long du tournoi", selon le joueur de Bloemendaal aux Pays-Bas. "J'ai une pensée toute particulière pour Simon Gougnard, qui a montré qu'il pouvait jouer à un niveau exceptionnel malgré toutes les circonstances malheureuses. Nous lui avons dédié cette finale, ainsi que la demi-finale, à lui et à sa famille. Florent Van Aubel et Vincent Vanasch ont également montré toutes leurs qualité lors des shoot-out, alors que nous aurions pu penser que c'était fini. A chaque match d'autres personnalités se sont illustrées, c'est ça une équipe." Florent Van Aubel et Vincent Vanasch étaient les plus entourés par la cinquantaine de journalistes indiens très friands des exploits individuels. "Dans des conditions pareilles, j'essaie toujours de me détacher de l'importance du moment", explique 'le Magicien' Van Aubel. "Je pense alors à ma famille, ma fiancée et mes proches pour me détacher de l'instant présent", révèle-t-il. "Par contre, quand mon deuxième shoot-out est rentré, j'ai aussi pensé à ma famille, mais celle du hockey que je forme avec mes 19 autres Lions", a conclu l'Anversois. (Belga)

"Je ne pourrais pas être plus fier. Nous avons montré aujourd'hui que notre meilleur joueur est l'équipe. Nous l'avons montré contre l'Allemagne, l'Angleterre et encore aujourd'hui", s'empresse de dire le meilleur joueur mondial de 2017, élu MVP du tournoi. "Mais pour être vraiment honnête, je pense que l'équipe devrait recevoir ce prix. Nous avons montré que la performance d'équipe était essentielle. C'était un match très serré. Nous le savions. Les Pays-Bas sont une très bonne équipe, ils l'ont montré tout au long du tournoi", selon le joueur de Bloemendaal aux Pays-Bas. "J'ai une pensée toute particulière pour Simon Gougnard, qui a montré qu'il pouvait jouer à un niveau exceptionnel malgré toutes les circonstances malheureuses. Nous lui avons dédié cette finale, ainsi que la demi-finale, à lui et à sa famille. Florent Van Aubel et Vincent Vanasch ont également montré toutes leurs qualité lors des shoot-out, alors que nous aurions pu penser que c'était fini. A chaque match d'autres personnalités se sont illustrées, c'est ça une équipe." Florent Van Aubel et Vincent Vanasch étaient les plus entourés par la cinquantaine de journalistes indiens très friands des exploits individuels. "Dans des conditions pareilles, j'essaie toujours de me détacher de l'importance du moment", explique 'le Magicien' Van Aubel. "Je pense alors à ma famille, ma fiancée et mes proches pour me détacher de l'instant présent", révèle-t-il. "Par contre, quand mon deuxième shoot-out est rentré, j'ai aussi pensé à ma famille, mais celle du hockey que je forme avec mes 19 autres Lions", a conclu l'Anversois. (Belga)