"Je m'attendais à pire", a commenté Toon Aerts lui qui a pris le départ avec des côtes malmenées suite à ses chutes à Namur une semaine plus tôt. "Pour être précis, les côtes 6 et 8 sont fissurées, les côtes 9 et 10 cassées. Pendant la course, je n'ai pas eu trop mal grâce aux bandages, il va falloir maintenant voir comment mon corps va réagir après l'effort". Si Wout van Aert va effectuer son retour à Loenhout (dans le cadre du challenge de régularité du Trophée AP Assurances) six mois après sa chute au Tour de France, Toon Aerts n'y sera pas. "Je regarderai mon programme course par course ensuite", a-t-il ajouté préférant garder ses forces pour la Coupe du monde, plutôt que de se disperser à Loenhout, Diegem (Superprestige) et Baal (Trophée AP Assurances), même si Aerts mène aussi le Superprestige. "Cela me semble logique, mais il faut voir aussi comment je vais récupérer, cela peut aller vite", a ajouté encore Toon Aerts. "Heusden-Zolder offre un parcours qui peut convenir à quelqu'un qui souffre des côtes, mais pas Loenhout où il faut sauter beaucoup plus et descendre de vélo. En principe, il faut six semaines pour être guéri, mais avec les côtes c'est difficile de les immobiliser surtout si tu bouges tout le temps, à l'entraînement, en course. La douleur peut durer six mois ou pour d'autres six jours. On verra au jour le jour. C'est surtout dommage que cela m'arrive maintenant alors que je montrais ces dernières semaines que j'étais bien en forme. Et ici, je suis encore 14e après un mauvais départ, les jambes étaient bonnes." Les deux derniers rendez-vous de la Coupe du monde sont programmés le 19 janvier à Nommay en France et le 26 janvier à Hoogerheide aux Pays-Bas. (Belga)

"Je m'attendais à pire", a commenté Toon Aerts lui qui a pris le départ avec des côtes malmenées suite à ses chutes à Namur une semaine plus tôt. "Pour être précis, les côtes 6 et 8 sont fissurées, les côtes 9 et 10 cassées. Pendant la course, je n'ai pas eu trop mal grâce aux bandages, il va falloir maintenant voir comment mon corps va réagir après l'effort". Si Wout van Aert va effectuer son retour à Loenhout (dans le cadre du challenge de régularité du Trophée AP Assurances) six mois après sa chute au Tour de France, Toon Aerts n'y sera pas. "Je regarderai mon programme course par course ensuite", a-t-il ajouté préférant garder ses forces pour la Coupe du monde, plutôt que de se disperser à Loenhout, Diegem (Superprestige) et Baal (Trophée AP Assurances), même si Aerts mène aussi le Superprestige. "Cela me semble logique, mais il faut voir aussi comment je vais récupérer, cela peut aller vite", a ajouté encore Toon Aerts. "Heusden-Zolder offre un parcours qui peut convenir à quelqu'un qui souffre des côtes, mais pas Loenhout où il faut sauter beaucoup plus et descendre de vélo. En principe, il faut six semaines pour être guéri, mais avec les côtes c'est difficile de les immobiliser surtout si tu bouges tout le temps, à l'entraînement, en course. La douleur peut durer six mois ou pour d'autres six jours. On verra au jour le jour. C'est surtout dommage que cela m'arrive maintenant alors que je montrais ces dernières semaines que j'étais bien en forme. Et ici, je suis encore 14e après un mauvais départ, les jambes étaient bonnes." Les deux derniers rendez-vous de la Coupe du monde sont programmés le 19 janvier à Nommay en France et le 26 janvier à Hoogerheide aux Pays-Bas. (Belga)