En 2011 et 2012 chez les juniors, un an plus tard chez les Espoirs, puis chez les Elites pour les Mondiaux de 2015 puis pour l'Euro l'an dernier, Mathieu van der Poel est chaque fois monté sur la plus haute marche du podium. Pas étonnant que le Néerlandais se plaît bien à Tabor. "C'est un parcours qui me convient. J'y reviens avec plaisir et c'est une fierté de toujours gagner. J'ai été ici champion du monde chez les élites pour la première fois, cela reste donc un endroit spécial pour moi. Aujourd'hui, j'ai de suite eu un bon sentiment et j'ai imposé mon rythme. C'est toujours le plus facile: choisir sa trajectoire et imprimer son propre tempo. Je suis content de ne pas être tombé dans le passage des planches alors que j'avais chuté hier (vendredi) et aujourd'hui à l'échauffement. Je me suis évité ça en course", s'est réjouit Mathieu van der Poel qui, contrairement à Wout van Aert, seulement 7e à Tabor, roulera à Hamme dimanche dans le cadre du Trophée AP Assurances. Mathieu van der Poel s'est montré intraitable, ne laissant que des miettes à ses adversaires. Michael Vanthourenhout (Marlux-Bingoal) a pris la deuxième place. "J'ai de suite senti que Mathieu était trop rapide", a-t-il concédé, étant le seul à tenter d'accrocher la roue du Néerlandais dans le 2e tour. "J'aurai essayé. Je pense que Toon (Aerts, ndlr) a fait une petite faute et van der Poel est directement parti. J'ai vite décidé aussi de rouler à mon propre rythme. Je pense que c'était une bonne décision, sinon tu t'essouffles et tu perds des positions. J'ai tout donné dans le dernier tour, mais le trou s'était creusé." (Belga)

En 2011 et 2012 chez les juniors, un an plus tard chez les Espoirs, puis chez les Elites pour les Mondiaux de 2015 puis pour l'Euro l'an dernier, Mathieu van der Poel est chaque fois monté sur la plus haute marche du podium. Pas étonnant que le Néerlandais se plaît bien à Tabor. "C'est un parcours qui me convient. J'y reviens avec plaisir et c'est une fierté de toujours gagner. J'ai été ici champion du monde chez les élites pour la première fois, cela reste donc un endroit spécial pour moi. Aujourd'hui, j'ai de suite eu un bon sentiment et j'ai imposé mon rythme. C'est toujours le plus facile: choisir sa trajectoire et imprimer son propre tempo. Je suis content de ne pas être tombé dans le passage des planches alors que j'avais chuté hier (vendredi) et aujourd'hui à l'échauffement. Je me suis évité ça en course", s'est réjouit Mathieu van der Poel qui, contrairement à Wout van Aert, seulement 7e à Tabor, roulera à Hamme dimanche dans le cadre du Trophée AP Assurances. Mathieu van der Poel s'est montré intraitable, ne laissant que des miettes à ses adversaires. Michael Vanthourenhout (Marlux-Bingoal) a pris la deuxième place. "J'ai de suite senti que Mathieu était trop rapide", a-t-il concédé, étant le seul à tenter d'accrocher la roue du Néerlandais dans le 2e tour. "J'aurai essayé. Je pense que Toon (Aerts, ndlr) a fait une petite faute et van der Poel est directement parti. J'ai vite décidé aussi de rouler à mon propre rythme. Je pense que c'était une bonne décision, sinon tu t'essouffles et tu perds des positions. J'ai tout donné dans le dernier tour, mais le trou s'était creusé." (Belga)