Eli Iserbyt avait chuté à Heusden-Zolder, le lendemain de Noël, et s'était blessé au coude. Un premier examen n'avait pas révélé de fracture, mais le diagnostic n'est pas tout à fait déterminé. Iserbyt a roulé les courses suivantes avec un coude bandé et a surmonté la douleur. "Avec de telles de blessures, il faut parfois un peu plus de temps avant de pouvoir voir exactement ce qu'il se passe", explique-t-on au sein de son équipe Pauwels Sauzen-Bingoal. Une IRM est prévue lundi. Iserbyt a reçu le feu vert pour prendre le départ à Baal, où il a pris la quatrième place vendredi, et à Hulst dimanche. Mais il a chuté peu après le départ. "Je suis tombé sur le côté droit", a-t-il expliqué au micro de Sporza. "J'ai essayé de tenir mon guidon. Puis j'ai senti quelque chose craquer ou se déchirer. En montée, cela n'allait plus. Je pense donc qu'il y a eu des dégâts aujourd'hui. Je voulais supporter la douleur, mais j'ai senti que je dépassais mes limites. Je voulais écouter mon corps et c'était vraiment fini. Je pense que nous devons attendre l'examen. J'espère que c'est moins grave que prévu, mais j'ai l'impression qu'il y a quelque chose et j'espère que nous trouverons le problème." (Belga)

Eli Iserbyt avait chuté à Heusden-Zolder, le lendemain de Noël, et s'était blessé au coude. Un premier examen n'avait pas révélé de fracture, mais le diagnostic n'est pas tout à fait déterminé. Iserbyt a roulé les courses suivantes avec un coude bandé et a surmonté la douleur. "Avec de telles de blessures, il faut parfois un peu plus de temps avant de pouvoir voir exactement ce qu'il se passe", explique-t-on au sein de son équipe Pauwels Sauzen-Bingoal. Une IRM est prévue lundi. Iserbyt a reçu le feu vert pour prendre le départ à Baal, où il a pris la quatrième place vendredi, et à Hulst dimanche. Mais il a chuté peu après le départ. "Je suis tombé sur le côté droit", a-t-il expliqué au micro de Sporza. "J'ai essayé de tenir mon guidon. Puis j'ai senti quelque chose craquer ou se déchirer. En montée, cela n'allait plus. Je pense donc qu'il y a eu des dégâts aujourd'hui. Je voulais supporter la douleur, mais j'ai senti que je dépassais mes limites. Je voulais écouter mon corps et c'était vraiment fini. Je pense que nous devons attendre l'examen. J'espère que c'est moins grave que prévu, mais j'ai l'impression qu'il y a quelque chose et j'espère que nous trouverons le problème." (Belga)