Les quatre acteurs de ce drame ont toutefois presté à un très haut niveau devant une salle conquise par leur adresse. Seul Huybrechts n'a pas obtenu une moyenne supérieure à cent, mais pas pour beaucoup: 99,99 % ! L'Anversois a fait jeu égal jusqu'à 2-2, et a ensuite manqué de peu d'égaliser à 3-3. Anderson n'a alors pas manqué l'occasion d'en finir avec une moyenne de 100,41. Van den Bergh a lui mené 0-1 et 1-2 dans une partie où les deux lanceurs de fléchettes ont atteint des moyennes de 110,77 et 103,54. Anderson et Wright devront battre les Japonais Seigo Asada et Haruki Muramatsu pour accéder à la grande finale. Ils ont déjà échoué deux fois en finale, contre l'Angleterre, en 2015, et les Pays-Bas, l'an dernier. Les Pays-Bas, justement, en l'occurrence Michael van Gerwen (PDC-1) et Jermaine Wattimena (PDC-23), seront opposés aux Irlandais Steve Lennon (PDC-35) et William O'Connor (PDC-47), les tombeurs des Anglais Rob Cross (PDC-2) et Michael Smith (PDC-6), têtes de série numéro un, dans l'autre demi-finale. Huybrechts et Van den Bergh avaient sorti les Allemands Max Hopp (PDC-25) et Martin Schindler (PDC-51) samedi en huitièmes. Le premier avait en effet battu Schindler 4-3, tandis que le second n'avait laissé aucune chance au faible Hopp (4-0). Au premier tour, jeudi, Huybrechts et Van den Bergh avaient écarté de leur route les Chinois de Hong Kong Roydon Lam et Kai Fan Leung, sur le score de 5-1. (Belga)