Les Belgian Cats, emmenées par Emma Meesseman (16 points et 9 rebonds), ont réalisé une première mi-temps presque parfaite pour contrôler la rencontre ensuite face aux Françaises qui faisaient mine de revenir aux alentours de la demi-heure. "C'était super pendant quarante minutes, on a bien joué, on a joué de façon intelligente, on a joué de façon agressive, c'est le basket que l'on voulait jouer", a confié l'intérieure flandrienne, 25 ans, qui a fait l'impasse sur la WNBA cet été pour la première fois depuis cinq ans. "Cette victoire, on la méritée. Comme la médaille de bronze l'an dernier à l'Euro. On ne gagne pas par chance ou par hasard. Avec 22 points d'avance à la mi-temps, on savait que la France n'allait pas en rester là. Il fallait continuer, faire comme si on repartait de zéro. Un match n'est jamais fini. Il y a eu un moment de flottement, cela arrive aussi. On a désormais l'expérience nécessaire pour gérer ça, en adulte. Il fallait rester calme et bien jouer en équipe." Le parcours de rêve depuis un an de la jeune équipe belge se poursuit ainsi avec une demi-finale samedi contre les Etats-Unis. Emma Meesseman estime que même face aux championnes olympiques et du monde, la Belgique a sa chance. "On est dans une position favorable. Nous n'avons rien à perdre. Je connais les Américaines, ce sera très difficile bien sûr. C'est une équipe qui n'est pas si rapide et si on peut jouer avec la même énergie, nous pouvons faire quelque chose. Nous n'en avons jamais assez, nous voulons toujours plus." (Belga)