Les Néerlandaises, victorieuses de la Belgique 2-1 en quarts de finale, sont devenues championnes du monde pour la 3e édition consécutive, leur 9e sacre depuis le début de la compétition. A titre individuel, les récompenses sont toutes revenues à l'Argentine, à l'exception du trophée de la meilleure espoirs, obtenu par la Red Panthers Charlotte Englebert. Auteure de 4 buts, dont un très spectaculaire en barrages contre le Chili (gagné 5-0), la joueuse du Racing a recueilli l'unanimité des suffrages. L'Argentine Maria Granatto a été élue meilleure joueuse du tournoi. Ses compatriotes Belen Succi et Agustina Gorzelany ont été respectivement désignées comme meilleures gardienne et buteuse. Juste derrière Gorzelany, avec 8 buts, figurent Stephanie Vanden Borre, avec 6 réalisations, et Englebert (4). (Belga)

Les Néerlandaises, victorieuses de la Belgique 2-1 en quarts de finale, sont devenues championnes du monde pour la 3e édition consécutive, leur 9e sacre depuis le début de la compétition. A titre individuel, les récompenses sont toutes revenues à l'Argentine, à l'exception du trophée de la meilleure espoirs, obtenu par la Red Panthers Charlotte Englebert. Auteure de 4 buts, dont un très spectaculaire en barrages contre le Chili (gagné 5-0), la joueuse du Racing a recueilli l'unanimité des suffrages. L'Argentine Maria Granatto a été élue meilleure joueuse du tournoi. Ses compatriotes Belen Succi et Agustina Gorzelany ont été respectivement désignées comme meilleures gardienne et buteuse. Juste derrière Gorzelany, avec 8 buts, figurent Stephanie Vanden Borre, avec 6 réalisations, et Englebert (4). (Belga)