Les Diables Rouges séjourneront à Abu Samra, une ville située à une centaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale du Qatar, Doha, lors de la prochaine Coupe du monde (21 novembre - 18 décembre). La fédération belge de football (URBSFA) l'a officialisé jeudi par voie de communiqué.

L'hôtel choisi par l'URBSFA, l'Hilton Salwa, répond aux attentes de la fédération en matières des droits de l'homme. L'établissement cinq étoiles "a signé la charte des droits de l'homme et a passé avec succès le contrôle préalable des droits de l'homme", assure la fédération.

Le Mondial qatari est sous le feu des critiques depuis des années, le pays étant accusé, entre autres, de ne pas suffisamment respecter les droits des ouvriers migrants ayant travaillé sur les différents chantiers. C'est donc le calme et la quiétude d'Abu Samra, loin de l'agitation de la capitale, qui a eu les préférences des décideurs belges, qui ont un temps hésité avec un complexe situé dans la banlieue de Doha.

Ce choix est semblable à celui effectué il y a quatre ans en Russie, lorsque les Diables séjournaient au Moscow Country Club, hôtel planté dans la verdure et situé à une cinquantaine de kilomètres de Moscou. "À l'Hilton Salwa, la délégation belge disposera de sa propre aile et pourra se préparer aux matches en toute tranquillité et intimité", a assuré l'URBSFA.

"Les conditions d'entraînement sont parfaites avec plusieurs salles de sport, une piscine couverte pour la récupération d'après-match et deux nouveaux terrains d'entraînement. Le fait que ces terrains se trouvent dans l'enceinte du resort a rendu le choix de ce camp de base très facile. Chaque joueur disposera d'une chambre spacieuse et très confortable avec vue sur le golfe Persique. En outre, il y a suffisamment de salles de détente et de réunion, une piscine extérieure privée et une plage."

Roberto Martinez, à la veille de présenter son premier des quatre examens de fin d'année avec la réception des Pays-Bas en Ligue des Nations, est content que les recherches soient terminées. "Nous sommes très heureux d'avoir réussi à trouver un camp de base où nous pouvons nous entraîner sans devoir nous déplacer tous les jours. C'était exactement ce que nous recherchions : un endroit avec beaucoup d'espace extérieur", a dit le Catalan, cité dans le communiqué.

La délégation belge devra malgré tout se déplacer pour jouer ses trois matches dans le groupe F. Elle se rendra au Stade Ahmad Bin Ali d'Al Rayyan pour défier le Canada (23/11) et la Croatie (1/12) ainsi qu'au stade Al Thumama de Doha pour affronter le Maroc (27/11).

Les Diables Rouges séjourneront à Abu Samra, une ville située à une centaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale du Qatar, Doha, lors de la prochaine Coupe du monde (21 novembre - 18 décembre). La fédération belge de football (URBSFA) l'a officialisé jeudi par voie de communiqué. L'hôtel choisi par l'URBSFA, l'Hilton Salwa, répond aux attentes de la fédération en matières des droits de l'homme. L'établissement cinq étoiles "a signé la charte des droits de l'homme et a passé avec succès le contrôle préalable des droits de l'homme", assure la fédération. Le Mondial qatari est sous le feu des critiques depuis des années, le pays étant accusé, entre autres, de ne pas suffisamment respecter les droits des ouvriers migrants ayant travaillé sur les différents chantiers. C'est donc le calme et la quiétude d'Abu Samra, loin de l'agitation de la capitale, qui a eu les préférences des décideurs belges, qui ont un temps hésité avec un complexe situé dans la banlieue de Doha. Ce choix est semblable à celui effectué il y a quatre ans en Russie, lorsque les Diables séjournaient au Moscow Country Club, hôtel planté dans la verdure et situé à une cinquantaine de kilomètres de Moscou. "À l'Hilton Salwa, la délégation belge disposera de sa propre aile et pourra se préparer aux matches en toute tranquillité et intimité", a assuré l'URBSFA. "Les conditions d'entraînement sont parfaites avec plusieurs salles de sport, une piscine couverte pour la récupération d'après-match et deux nouveaux terrains d'entraînement. Le fait que ces terrains se trouvent dans l'enceinte du resort a rendu le choix de ce camp de base très facile. Chaque joueur disposera d'une chambre spacieuse et très confortable avec vue sur le golfe Persique. En outre, il y a suffisamment de salles de détente et de réunion, une piscine extérieure privée et une plage."Roberto Martinez, à la veille de présenter son premier des quatre examens de fin d'année avec la réception des Pays-Bas en Ligue des Nations, est content que les recherches soient terminées. "Nous sommes très heureux d'avoir réussi à trouver un camp de base où nous pouvons nous entraîner sans devoir nous déplacer tous les jours. C'était exactement ce que nous recherchions : un endroit avec beaucoup d'espace extérieur", a dit le Catalan, cité dans le communiqué. La délégation belge devra malgré tout se déplacer pour jouer ses trois matches dans le groupe F. Elle se rendra au Stade Ahmad Bin Ali d'Al Rayyan pour défier le Canada (23/11) et la Croatie (1/12) ainsi qu'au stade Al Thumama de Doha pour affronter le Maroc (27/11).