Leader avant le coup d'envoi de la 3e journée, le Chili est passé très près de l'élimination. L'Australie, qui a ouvert la marque juste avant la pause par James Troisi (42e, 0-1), a dominé l'équipe de Juan Pizzi. Mais, la poussée australienne n'a pas été suivie d'effets et Martin Rodriguez a fini par égaliser d'un pointu (68e, 1-1) au premier fléchissement des Socceroos. Au même moment, Kerem Demirbay (48e, 1-0) et Timo Werner (66e, 2-0) avaient déjà mis l'Allemagne sur la bonne voie. De quoi donner la migraine au champion d'Afrique quelques minutes après l'exclusion confuse d'Ernest Mabouka (62e) puisque l'arbitre avait d'abord attribué le carton rouge à Sébastien Siani, le capitaine d'Ostende. Un scenario difficile à encaisser pour les Lions Indomptables, qui ont pourtant réduit l'écart par Vincent Aboubakar (78e, 1-2). Mais Werner a surgi directement pour rassurer la Mannschaft (81e, 3-1). Cette équipe expérimentale a offert à Joachim Löw sa 100e victoire en 150 matches. (Belga)

Leader avant le coup d'envoi de la 3e journée, le Chili est passé très près de l'élimination. L'Australie, qui a ouvert la marque juste avant la pause par James Troisi (42e, 0-1), a dominé l'équipe de Juan Pizzi. Mais, la poussée australienne n'a pas été suivie d'effets et Martin Rodriguez a fini par égaliser d'un pointu (68e, 1-1) au premier fléchissement des Socceroos. Au même moment, Kerem Demirbay (48e, 1-0) et Timo Werner (66e, 2-0) avaient déjà mis l'Allemagne sur la bonne voie. De quoi donner la migraine au champion d'Afrique quelques minutes après l'exclusion confuse d'Ernest Mabouka (62e) puisque l'arbitre avait d'abord attribué le carton rouge à Sébastien Siani, le capitaine d'Ostende. Un scenario difficile à encaisser pour les Lions Indomptables, qui ont pourtant réduit l'écart par Vincent Aboubakar (78e, 1-2). Mais Werner a surgi directement pour rassurer la Mannschaft (81e, 3-1). Cette équipe expérimentale a offert à Joachim Löw sa 100e victoire en 150 matches. (Belga)