Anvers partait favori de cette finale et les Anversois ont fait honneur à leur statut en s'adjugeant cette 4e Coupe de Belgique. Un véritable soulagement pour tout le staff des Giants. "Ce soir, je suis heureux et on va pouvoir un peu souffler", avouait Guy Muya. "Avec tout ce qu'on a déjà montré depuis le début de la saison et en plus avec l'absence de Khalid Boukichou (le pivot du Spirou qui était suspendu, nrld), on partait favori et Charleroi n'avait rien à perdre. Ce n'est pas une situation toujours facile à gérer mais on l'a très bien fait même si on a eu des hauts et des bas durant le match." Une victoire qui a été obtenue grâce à une grosse défense. "A la mi-temps, on avait encaissé 43 points. C'est beaucoup trop. Après la pause, on a mieux joué en défense. C'est un titre qui nous donne un peu d'air pour la suite de la saison et qui est aussi un boost pour notre confiance." De son côté, Christophe Beghin, le coach anversois, savourait son premier titre. "C'est spécial mais on a beaucoup travaillé pour y arriver. Après la saison dernière, ce n'était pas facile de continuer sur cette lancée mais cette victoire, on ne l'a pas volée." (Belga)

Anvers partait favori de cette finale et les Anversois ont fait honneur à leur statut en s'adjugeant cette 4e Coupe de Belgique. Un véritable soulagement pour tout le staff des Giants. "Ce soir, je suis heureux et on va pouvoir un peu souffler", avouait Guy Muya. "Avec tout ce qu'on a déjà montré depuis le début de la saison et en plus avec l'absence de Khalid Boukichou (le pivot du Spirou qui était suspendu, nrld), on partait favori et Charleroi n'avait rien à perdre. Ce n'est pas une situation toujours facile à gérer mais on l'a très bien fait même si on a eu des hauts et des bas durant le match." Une victoire qui a été obtenue grâce à une grosse défense. "A la mi-temps, on avait encaissé 43 points. C'est beaucoup trop. Après la pause, on a mieux joué en défense. C'est un titre qui nous donne un peu d'air pour la suite de la saison et qui est aussi un boost pour notre confiance." De son côté, Christophe Beghin, le coach anversois, savourait son premier titre. "C'est spécial mais on a beaucoup travaillé pour y arriver. Après la saison dernière, ce n'était pas facile de continuer sur cette lancée mais cette victoire, on ne l'a pas volée." (Belga)