Eupen - Olympic

L'Olympic peut-il rééditer l'exploit ?

Après sa victoire face à Zulte, l'Olympic peut rêver d'une nouvelle qualification. Une formation de D1A face à une équipe de Nationale 1, le duel paraît déséquilibré mais la magie de la Coupe pourrait de nouveau opérer. Qualitativement parlant, Eupen est d'un niveau similaire à l'équipe de Francky Dury. La grande différence, et elle est loin d'être anodine, est que le match aura lieu au stade du Kehrweg et non pas à la Neuville. "Cela reste un terrain de football", explique le gardien carolo, Tanguy Moriconi. "On a, au moins, la chance d'aller jouer dans un stade de Division 1. Bien sûr, ça aurait été un avantage de jouer à la maison : on connaît le terrain, on a nos repères."

Du côté des Pandas, on ne peut pas se louper. Après le 2-2 acquis à Gand, il faudra éviter le piège. Beñat San José devrait faire tourner son noyau, tout en pensant, déjà, au prochain match de championnat : un déplacement capital mais difficile à Waasland-Beveren.

Favori : Eupen.

Genk - STVV

Un derby pour se relancer du côté de Genk ?

Plus rien ne va à Genk ces dernières semaines ! Sur les sept derniers matchs de championnat, les hommes de John van den Brom n'ont engrangé que cinq petits points. Plus personne ne reconnait l'équipe du début de saison, celle de Jess Thorup, qui pratiquait un football si chatoyant. Depuis l'arrivée du Nééerlandais, le KRC n'est plus que l'ombre de lui-même. Il doit même se méfier de ne se voir sortir du top 4.

Par contre, à Saint-Trond, cela va beaucoup mieux depuis que Peter Maes est arrivé (19 points sur 33). Vainqueur 0-2 à Lokeren-Temse (D2 ACFF) la semaine dernière en Croky Cup, les Canaris ont un très beau coup à jouer vu la méforme des Genkois. Défaits ce week-end à Ostende, la surprise du championnat, ils voudront se racheter. Et quoi de mieux qu'un derby pour ça ? Lors de leur dernière confrontation, c'est Genk qui l'avait emporté suite à un doublé de Theo Bongonda (1-2).

Favori : Genk.

Bruges - Antwerp

Qu'est-ce qui a changé depuis la finale d'août dernier ?

La victoire 1-0 (but de Lior Refaleov) de l'Antwerp en Coupe avait été une véritable surprise en début de saison. Ce jour-là, l'Antwerp était très affaibli. Arslanagic, Bolat, Mirallas, Gano et Defour étaient partis et les nouveaux transferts (Butez, Verstraete, Boya, De Pauw) ne pouvaient pas jouer la finale (le match était considéré comme une rencontre de la saison passée). Depuis cette rencontre, le visage anversois a bien changé. Au revoir Ivan Leko, qui a été remplacé par Franky Vercauteren. Considéré comme l'un des plus agréables à suivre, le jeu anversois n'est plus vraiment le même depuis que le Croate est parti en Chine. Mais malgré ça, les résultats restent bons : les pensionnaires du Bosuil restent sur quatre victoires consécutives, toutes compétitions confondues.

Le Club marche, lui, sur l'eau depuis quelques mois. Rien ne paraît pouvoir arrêter Philippe Clément et ses hommes. Avec quatorze unités d'avance en championnat (sur l'Antwerp, justement), ils possèdent un tel écart qu'ils peuvent se concentrer plus précisément sur les deux autres objectifs fixés cette saison par les dirigeants brugeois : la Croky Cup et l'Europa League. Ce match est, en tout cas, l'affiche de ce tour en Coupe de Belgique.

Favori : Bruges.

Arthur Gosset (st.)

L'Olympic peut-il rééditer l'exploit ? Après sa victoire face à Zulte, l'Olympic peut rêver d'une nouvelle qualification. Une formation de D1A face à une équipe de Nationale 1, le duel paraît déséquilibré mais la magie de la Coupe pourrait de nouveau opérer. Qualitativement parlant, Eupen est d'un niveau similaire à l'équipe de Francky Dury. La grande différence, et elle est loin d'être anodine, est que le match aura lieu au stade du Kehrweg et non pas à la Neuville. "Cela reste un terrain de football", explique le gardien carolo, Tanguy Moriconi. "On a, au moins, la chance d'aller jouer dans un stade de Division 1. Bien sûr, ça aurait été un avantage de jouer à la maison : on connaît le terrain, on a nos repères." Du côté des Pandas, on ne peut pas se louper. Après le 2-2 acquis à Gand, il faudra éviter le piège. Beñat San José devrait faire tourner son noyau, tout en pensant, déjà, au prochain match de championnat : un déplacement capital mais difficile à Waasland-Beveren. Favori : Eupen. Un derby pour se relancer du côté de Genk ? Plus rien ne va à Genk ces dernières semaines ! Sur les sept derniers matchs de championnat, les hommes de John van den Brom n'ont engrangé que cinq petits points. Plus personne ne reconnait l'équipe du début de saison, celle de Jess Thorup, qui pratiquait un football si chatoyant. Depuis l'arrivée du Nééerlandais, le KRC n'est plus que l'ombre de lui-même. Il doit même se méfier de ne se voir sortir du top 4. Par contre, à Saint-Trond, cela va beaucoup mieux depuis que Peter Maes est arrivé (19 points sur 33). Vainqueur 0-2 à Lokeren-Temse (D2 ACFF) la semaine dernière en Croky Cup, les Canaris ont un très beau coup à jouer vu la méforme des Genkois. Défaits ce week-end à Ostende, la surprise du championnat, ils voudront se racheter. Et quoi de mieux qu'un derby pour ça ? Lors de leur dernière confrontation, c'est Genk qui l'avait emporté suite à un doublé de Theo Bongonda (1-2). Favori : Genk. Qu'est-ce qui a changé depuis la finale d'août dernier ? La victoire 1-0 (but de Lior Refaleov) de l'Antwerp en Coupe avait été une véritable surprise en début de saison. Ce jour-là, l'Antwerp était très affaibli. Arslanagic, Bolat, Mirallas, Gano et Defour étaient partis et les nouveaux transferts (Butez, Verstraete, Boya, De Pauw) ne pouvaient pas jouer la finale (le match était considéré comme une rencontre de la saison passée). Depuis cette rencontre, le visage anversois a bien changé. Au revoir Ivan Leko, qui a été remplacé par Franky Vercauteren. Considéré comme l'un des plus agréables à suivre, le jeu anversois n'est plus vraiment le même depuis que le Croate est parti en Chine. Mais malgré ça, les résultats restent bons : les pensionnaires du Bosuil restent sur quatre victoires consécutives, toutes compétitions confondues. Le Club marche, lui, sur l'eau depuis quelques mois. Rien ne paraît pouvoir arrêter Philippe Clément et ses hommes. Avec quatorze unités d'avance en championnat (sur l'Antwerp, justement), ils possèdent un tel écart qu'ils peuvent se concentrer plus précisément sur les deux autres objectifs fixés cette saison par les dirigeants brugeois : la Croky Cup et l'Europa League. Ce match est, en tout cas, l'affiche de ce tour en Coupe de Belgique. Favori : Bruges.Arthur Gosset (st.)