Vincent Kompany a reconduit son 4-4-2 vainqueur au Standard apportant deux changements en défense avec Elias Cobbaut à la place de Hannes Delcroix, blessé, et Bogdan Mykhaylichenko pour de Kemar Lawrence. Yves Vanderhaeghe, qui a aligné cinq défenseurs, a relancé Robbe Decostere, qui n'avait plus débuté un match depuis novembre, et Franck Kanoute. Anderlecht, qui a d'emblée multiplié les combinaisons, s'est payé une frayeur quand Timon Wellenreuther a dégagé sur un adversaire (7e). Ce moment de panique a vite été oublié: Albert Sambi Lokonga a envoyé un long ballon en direction de Nmecha, qui a ouvert la marque (12e, 1-0). Les Mauves étaient lancés d'autant que Wellenreuther s'est montré très attentif sur une frappe de Kevin Denkey (19e). S'ils ont mis leurs adversaires en difficulté, les Anderlechtois n'ont pas été efficaces comme quand personne n'a prolongé le ballon que Matt Miazga, au second poteau, avait remisé devant le but (29e). Après la pause, le Cercle a prouvé qu'il n'avait pas abandonné l'idée de créer la surprise. Ainsi Denkey a profité de l'espace qui lui était laissé pour frapper en première intention mais sa volée était trop centrale (47e). Ce n'était pas la soirée de chance pour le Togolais dont la reprise de la tête a heurté le montant (50e). Les deux coaches ont alors effectué plusieurs changements dont le plus marquant a été le retour à la compétition de Yari Vershaeren après sa grave blessure à la cheville (72e). Egalement monté au jeu, Jacob Bruun Larsen a obligé Sébastien Bruzzese à assurer sur un coup de tête (66e). Le Cercle n'était pas résigné et Wellenreuther a encore sorti deux ballons chauds d'Uche Ugbo (79e) et de Denkey (88e). Peu rassurant sur sa première sortie, le gardien allemand a finalement sauvé son équipe en seconde période et préservé son billet pour les demies, une première depuis six ans. Le dernier succès des Mauves en finale de la Coupe de Belgique remonte à 2008. . (Belga)

Vincent Kompany a reconduit son 4-4-2 vainqueur au Standard apportant deux changements en défense avec Elias Cobbaut à la place de Hannes Delcroix, blessé, et Bogdan Mykhaylichenko pour de Kemar Lawrence. Yves Vanderhaeghe, qui a aligné cinq défenseurs, a relancé Robbe Decostere, qui n'avait plus débuté un match depuis novembre, et Franck Kanoute. Anderlecht, qui a d'emblée multiplié les combinaisons, s'est payé une frayeur quand Timon Wellenreuther a dégagé sur un adversaire (7e). Ce moment de panique a vite été oublié: Albert Sambi Lokonga a envoyé un long ballon en direction de Nmecha, qui a ouvert la marque (12e, 1-0). Les Mauves étaient lancés d'autant que Wellenreuther s'est montré très attentif sur une frappe de Kevin Denkey (19e). S'ils ont mis leurs adversaires en difficulté, les Anderlechtois n'ont pas été efficaces comme quand personne n'a prolongé le ballon que Matt Miazga, au second poteau, avait remisé devant le but (29e). Après la pause, le Cercle a prouvé qu'il n'avait pas abandonné l'idée de créer la surprise. Ainsi Denkey a profité de l'espace qui lui était laissé pour frapper en première intention mais sa volée était trop centrale (47e). Ce n'était pas la soirée de chance pour le Togolais dont la reprise de la tête a heurté le montant (50e). Les deux coaches ont alors effectué plusieurs changements dont le plus marquant a été le retour à la compétition de Yari Vershaeren après sa grave blessure à la cheville (72e). Egalement monté au jeu, Jacob Bruun Larsen a obligé Sébastien Bruzzese à assurer sur un coup de tête (66e). Le Cercle n'était pas résigné et Wellenreuther a encore sorti deux ballons chauds d'Uche Ugbo (79e) et de Denkey (88e). Peu rassurant sur sa première sortie, le gardien allemand a finalement sauvé son équipe en seconde période et préservé son billet pour les demies, une première depuis six ans. Le dernier succès des Mauves en finale de la Coupe de Belgique remonte à 2008. . (Belga)