"Commencer ne change pas grand-chose", estime Kimmer Coppejans, très heureux par contre d'avoir été privilégié par son capitaine pour affronter Marin Cilic, le numéro 1 croate, 12e mondial. "Cela donne bien sûr beaucoup de confiance. Les entraînements se sont très bien passés. C'est la première fois que je débute le vendredi. Ce sera un match très difficile", a ajouté l'Ostendais, 22 ans, qui avait été repris à 4 reprises en sélection belge, ne jouant cependant qu'une fois et remportant à cette occasion le double décisif face au Canada l'an dernier en quarts de finale. "C'était le moment de lancer Kimmer", a justifié Johan Van Herck. "IL mérite de jouer. Il a le jeu pour faire quelque chose contre Cilic. Il s'est bien entraîné. Comme d'habitude, on a regardé la forme du moment, les entraînements, les dernières prestations. Ce sera un long week-end." "Marin est un grand serveur, il a un très bon revers. Son coup droit est peut-être un peu moins bien dans les moments clés. On va essayer de le faire jouer le plus possible et de lui faire commettre des erreurs. On va parler avec Johan pour établir un plan et essayer de s'y tenir", a encore expliqué Kimmer Coppejans au sujet de son duel face au vainqueur de l'US Open en 2014 qu'il n'a encore jamais rencontré sur le circuit. David Goffin, 16e mondial, sera ensuite opposé à Borna Coric, 19 ans, 47e mondial. "C'est un jeune avec un gros potentiel", a expliqué le Liégeois. "Physiquement, il est déjà très fort. Il est très solide des deux côtés. Il est grand et sert donc bien. Il défend aussi très bien. Le but sera de le faire bouger et de l'agresser. J'ai un peu plus d'expérience, peut-être je peux utiliser cela aussi." David Goffin a battu deux fois Coric lors de leurs deux confrontations, à Bâle en 2014 (6-4, 3-6, 6-3) et à Miami l'an dernier (6-0, 6-4), sur surface dure. (Belga)

"Commencer ne change pas grand-chose", estime Kimmer Coppejans, très heureux par contre d'avoir été privilégié par son capitaine pour affronter Marin Cilic, le numéro 1 croate, 12e mondial. "Cela donne bien sûr beaucoup de confiance. Les entraînements se sont très bien passés. C'est la première fois que je débute le vendredi. Ce sera un match très difficile", a ajouté l'Ostendais, 22 ans, qui avait été repris à 4 reprises en sélection belge, ne jouant cependant qu'une fois et remportant à cette occasion le double décisif face au Canada l'an dernier en quarts de finale. "C'était le moment de lancer Kimmer", a justifié Johan Van Herck. "IL mérite de jouer. Il a le jeu pour faire quelque chose contre Cilic. Il s'est bien entraîné. Comme d'habitude, on a regardé la forme du moment, les entraînements, les dernières prestations. Ce sera un long week-end." "Marin est un grand serveur, il a un très bon revers. Son coup droit est peut-être un peu moins bien dans les moments clés. On va essayer de le faire jouer le plus possible et de lui faire commettre des erreurs. On va parler avec Johan pour établir un plan et essayer de s'y tenir", a encore expliqué Kimmer Coppejans au sujet de son duel face au vainqueur de l'US Open en 2014 qu'il n'a encore jamais rencontré sur le circuit. David Goffin, 16e mondial, sera ensuite opposé à Borna Coric, 19 ans, 47e mondial. "C'est un jeune avec un gros potentiel", a expliqué le Liégeois. "Physiquement, il est déjà très fort. Il est très solide des deux côtés. Il est grand et sert donc bien. Il défend aussi très bien. Le but sera de le faire bouger et de l'agresser. J'ai un peu plus d'expérience, peut-être je peux utiliser cela aussi." David Goffin a battu deux fois Coric lors de leurs deux confrontations, à Bâle en 2014 (6-4, 3-6, 6-3) et à Miami l'an dernier (6-0, 6-4), sur surface dure. (Belga)