Les débats commenceront vendredi après-midi. Sur le coup de 14 heures, Ruben Bemelmans (ATP 120) rencontrera le numéro un hongrois, Marton Fucsovics (ATP 63), qui vient d'être éliminé par Roger Federer en 8e de finale de l'Open d'Australie. Le second simple de vendredi opposera David Goffin (ATP 7) à Attila Balazs (ATP 227). La journée de samedi sera consacrée au double (à partir de 14h30), les deux derniers simples, dont le duel entre les deux numéros un Goffin et Fucsovics, étant prévus dimanche (à partir de 13h30). Sur papier, la Belgique, 3e au classement ITF, est favorite face à la Hongrie, 18e au classement mondial. Mais "il ne faut jamais sous-estimer un adversaire", prévient le capitaine belge Johan Van Herck. "Nous sommes favoris, c'est sûr et nous allons tout mettre en ?uvre pour gagner", a confié Johan Van Herck mardi à Liège. "Maintenant attention à la Hongrie, c'est un match piège. Je l'ai rappelé aux joueurs". Un message que les joueurs semblent avoir compris. "En Coupe Davis, tous les matches sont des pièges", prévient ainsi David Goffin, qui aura l'occasion de jouer devant son public. "Ca fait du bien pour le moral et la motivation", dit le Liégeois. Steve Darcis (ATP 103), "Monsieur Coupe Davis", est forfait en raison de sa blessure au coude, tandis qu'Arthur De Greef (ATP 199) et Kimmer Coppejans (ATP 275) ont refusé leur sélection. Outre Goffin et Bemelmans, qui jouera pour la première fois en simple en Coupe Davis depuis deux ans, la sélection belge se compose de Joris De Loore (ATP 310) et du Liégeois Julien Cagnina (ATP 248), qui fête sa première sélection. Ce sera la 13e rencontre entre le Belgique et la Hongrie en Coupe Davis. La Belgique mène 7 à 5, mais la dernière confrontation entre les deux pays remonte à 1990. Le vainqueur affrontera en quarts de finale, du 6 au 8 avril, soit les Etats-Unis soit la Serbie, qui s'affrontent ce week-end sur terre battue en Serbie. (Belga)

Les débats commenceront vendredi après-midi. Sur le coup de 14 heures, Ruben Bemelmans (ATP 120) rencontrera le numéro un hongrois, Marton Fucsovics (ATP 63), qui vient d'être éliminé par Roger Federer en 8e de finale de l'Open d'Australie. Le second simple de vendredi opposera David Goffin (ATP 7) à Attila Balazs (ATP 227). La journée de samedi sera consacrée au double (à partir de 14h30), les deux derniers simples, dont le duel entre les deux numéros un Goffin et Fucsovics, étant prévus dimanche (à partir de 13h30). Sur papier, la Belgique, 3e au classement ITF, est favorite face à la Hongrie, 18e au classement mondial. Mais "il ne faut jamais sous-estimer un adversaire", prévient le capitaine belge Johan Van Herck. "Nous sommes favoris, c'est sûr et nous allons tout mettre en ?uvre pour gagner", a confié Johan Van Herck mardi à Liège. "Maintenant attention à la Hongrie, c'est un match piège. Je l'ai rappelé aux joueurs". Un message que les joueurs semblent avoir compris. "En Coupe Davis, tous les matches sont des pièges", prévient ainsi David Goffin, qui aura l'occasion de jouer devant son public. "Ca fait du bien pour le moral et la motivation", dit le Liégeois. Steve Darcis (ATP 103), "Monsieur Coupe Davis", est forfait en raison de sa blessure au coude, tandis qu'Arthur De Greef (ATP 199) et Kimmer Coppejans (ATP 275) ont refusé leur sélection. Outre Goffin et Bemelmans, qui jouera pour la première fois en simple en Coupe Davis depuis deux ans, la sélection belge se compose de Joris De Loore (ATP 310) et du Liégeois Julien Cagnina (ATP 248), qui fête sa première sélection. Ce sera la 13e rencontre entre le Belgique et la Hongrie en Coupe Davis. La Belgique mène 7 à 5, mais la dernière confrontation entre les deux pays remonte à 1990. Le vainqueur affrontera en quarts de finale, du 6 au 8 avril, soit les Etats-Unis soit la Serbie, qui s'affrontent ce week-end sur terre battue en Serbie. (Belga)