Le 'Rekordmeister' n'en a pas mené large pendant une heure de jeu mais a finalement fait parler son efficacité et son expérience. Il peut également remercier son gardien de but Manuel Neuer, auteur de deux arrêts réflexe décisifs (10e et 48e) à des moments importants du match. Fidèle à lui-même, Robert Lewandowski a fait parler ses qualités de finisseur d'un coup de tête en torsion juste avant la demi-heure (29e). Acculé par moment, le Bayern a émergé dans la dernière demi-heure en monopolisant le ballon. D'un enchaînement sompteux Kingsley Koman a mis son équipe à l'abri (78e) et préparé la fête des Bavarois, conclue par un deuxième but de Lewandowski (86e). Ainsi Corentin Tolisso, éloigné des terrains depuis septembre après une grave blessure, Arjen Robben et Frank Ribery, qui jouaient leur dernier match pour le Bayern, ont pu savourer sans trop de pression les dernières minutes de jeu. Vainqueur l'an dernier avec Francfort, Niko Kovac a parfaitement ponctué une saison qui n'était pas partie sous les meilleurs auspices. Le RB Leipzig n'a quant à lui pas réussi à fêter ses dix ans d'existence avec le premier trophée de son histoire. (Belga)