Cette quatorzième étape, courte mais très compliquée avec deux cols de première catégorie et deux de deuxième, a vu un groupe de huit coureurs se hisser en tête après 30 kilomètres agités avec Christopher Juul-Jensen (Michelton-Scott), Mattia Cattaneo et Fausto Masnada (Androni Giocattoli - Sidermec), Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), Andrey Amador (Movistar), Hugh Carthy (EF Education-First), Ivan Sosa (Ineos) et Lucas Hamilton (Michelton-Scott). Ciccone, porteur du maillot bleu du meilleur grimpeur, en a profité pour passer en tête des trois premiers cols et ainsi engranger de précieux et nombreux points au classement. Partis en contre-attaque, Tony Gallopin et Hubert Dupont (AG2R La Mondial), Ion Izagirre (Astana) ainsi que Damiano Caruso (Bahrain) ont rejoint le groupe de tête au début de la troisième ascension de la journée. Dans le Colle San Carlo, Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) a été le premier des favoris à attaquer, suivi comme son ombre par le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Le groupe des fuyards, hormis Ciccone parti en solitaire, n'a pas résisté au rythme élevé imprimé par les prétendants à la victoire finale. A peine Ciccone repris par les favoris que l'Équatorien Richard Carapaz (Movistar) a pris la poudre d'escampette à trois kilomètres du sommet. Les favoris se regardant derrière, Carapaz a progressivement accentué son avance pour filer vers la 7e victoire de sa carrière. Au général, l'Équatorien compte désormais 7 secondes d'avance sur Roglic et 1:47 sur Nibali. Dimanche, la 15e étape de ce 102e Giro verra le peloton relier Ivrea à Côme sur la distance de 232 kilomètres. Trois montées, vers la Madonna del Ghisallo (8,8 km à 5,4%), Colma di Sormano (9,6 km à 6,5%) et Civiglio (3,4 km à 10,8%), viendront colorer le dernier tiers de la course. (Belga)