Six côtes - une de première, une de deuxième et quatre de troisième catégorie - étaient au programme de cette étape. Après de nombreuses attaques en début de course, une échappée de 9 coureurs s'est formée après une quarantaine de kilomètres. On y retrouvait les Italiens Vincenzo Nibali (Bahrain Merida), Alessandro De Marchi (BMC) et Matteo Montagutti (AG2R), les Français Stéphane Rossetto (Cofidis) et Arnaud Courteille (FDJ), l'Américain Alex Howes (Cannondale Drapac), le Danois Jakob Fuglsang (Astana) et l'Espagnol Sergio Pardilla (Caja Rural-Seguros). Les hommes de tête ont compté jusqu'à 4:30 d'avance sur le peloton. Montagutti, Fuglsang et De Marchi ont été les derniers rescapés de l'échappée. Leur aventure a pris fin à 20 km de l'arrivée. Juste avant l'ascension de l'Alto de Mendizorrotz, dont le sommet était situé à 10 kilomètres de l'arrivée, Alejandro Valverde (Movistar) et Simon Yates (Orica-Scott) ont été victimes d'une crevaison. L'Espagnol parvenait à réintégrer rapidement le peloton, contrairement au Britannique. L'Espagnol David De la Cruz (Quick-Step Floors) a tenté sa chance en solitaire à 14 km de l'arrivée. Il passait au sommet avec une dizaine de secondes d'avance. De la Cruz parvenait à conserver un court avantage jusqu'à la ligne d'arrivée pour signer son deuxième succès de la saison, après la dernière étape de Paris-Nice. Kwiatkowski s'est adjugé le sprint pour la deuxième place, devant McCarthy, à trois secondes de De La Cruz. Van der Sande, neuvième, Serge Pauwels, seizième, et Jelle Vanendert, vingt-cinquième, faisaient partie de ce premier peloton. Matthews a perdu une minute et cédé son maillot jaune à De La Cruz. Jeudi, la quatrième étape emmènera le peloton de Saint-Sébastien à Bilbao. Deux côtes de deuxième catégorie sont au menu, dont l'Alto de Vivero, une bosse de 400m à du 8% à 15 km de l'arrivée. (Belga)

Six côtes - une de première, une de deuxième et quatre de troisième catégorie - étaient au programme de cette étape. Après de nombreuses attaques en début de course, une échappée de 9 coureurs s'est formée après une quarantaine de kilomètres. On y retrouvait les Italiens Vincenzo Nibali (Bahrain Merida), Alessandro De Marchi (BMC) et Matteo Montagutti (AG2R), les Français Stéphane Rossetto (Cofidis) et Arnaud Courteille (FDJ), l'Américain Alex Howes (Cannondale Drapac), le Danois Jakob Fuglsang (Astana) et l'Espagnol Sergio Pardilla (Caja Rural-Seguros). Les hommes de tête ont compté jusqu'à 4:30 d'avance sur le peloton. Montagutti, Fuglsang et De Marchi ont été les derniers rescapés de l'échappée. Leur aventure a pris fin à 20 km de l'arrivée. Juste avant l'ascension de l'Alto de Mendizorrotz, dont le sommet était situé à 10 kilomètres de l'arrivée, Alejandro Valverde (Movistar) et Simon Yates (Orica-Scott) ont été victimes d'une crevaison. L'Espagnol parvenait à réintégrer rapidement le peloton, contrairement au Britannique. L'Espagnol David De la Cruz (Quick-Step Floors) a tenté sa chance en solitaire à 14 km de l'arrivée. Il passait au sommet avec une dizaine de secondes d'avance. De la Cruz parvenait à conserver un court avantage jusqu'à la ligne d'arrivée pour signer son deuxième succès de la saison, après la dernière étape de Paris-Nice. Kwiatkowski s'est adjugé le sprint pour la deuxième place, devant McCarthy, à trois secondes de De La Cruz. Van der Sande, neuvième, Serge Pauwels, seizième, et Jelle Vanendert, vingt-cinquième, faisaient partie de ce premier peloton. Matthews a perdu une minute et cédé son maillot jaune à De La Cruz. Jeudi, la quatrième étape emmènera le peloton de Saint-Sébastien à Bilbao. Deux côtes de deuxième catégorie sont au menu, dont l'Alto de Vivero, une bosse de 400m à du 8% à 15 km de l'arrivée. (Belga)