"Tout le monde espérait que les championnats d'Europe pourraient avoir lieu, mais si l'on regarde la situation de manière réaliste, on sait que ce n'était pas vraiment possible", a déclaré Smith. "Quand on voit à quel point la situation progresse lentement dans le monde entier et à quel point tout redémarre lentement, c'est une décision logique. Même sans public, c'est difficile : dans un tel tournoi, il y a beaucoup d'athlètes, d'entraîneurs et de bénévoles. C'est presque impossible dans les circonstances actuelles. Au fond de moi, je savais déjà qu'il n'y aurait pas de championnats d'Europe cette année". Les athlètes belges de haut niveau perdent leur dernier objectif pour 2020 avec les championnats d'Europe à Paris. "Pour nos athlètes, c'est très ennuyeux, une pilule amère. C'est leur travail et ils veulent pouvoir faire leurs preuves. Certains auront du mal après cette décision, mais j'espère qu'ils pourront tourner le bouton rapidement. Cela aussi, c'est le sport de haut niveau : regarder vers l'avenir et être flexible dans la planification", a ajouté l'ancien lanceur. Il reste à voir s'il y aura des compétitions d'athlétisme en Belgique. "Nous espérons qu'en août ou en septembre, nos athlètes auront encore la possibilité de montrer quelque chose dans leur propre pays, mais cela ne va pas de soi non plus. Le Conseil de sécurité de vendredi pourrait déjà apporter des éclaircissements. Nous essayons toujours d'organiser les championnats de Belgique, mais il sera difficile de maintenir la distanciation sociale, surtout pour les épreuves de course les plus longues". . (Belga)

"Tout le monde espérait que les championnats d'Europe pourraient avoir lieu, mais si l'on regarde la situation de manière réaliste, on sait que ce n'était pas vraiment possible", a déclaré Smith. "Quand on voit à quel point la situation progresse lentement dans le monde entier et à quel point tout redémarre lentement, c'est une décision logique. Même sans public, c'est difficile : dans un tel tournoi, il y a beaucoup d'athlètes, d'entraîneurs et de bénévoles. C'est presque impossible dans les circonstances actuelles. Au fond de moi, je savais déjà qu'il n'y aurait pas de championnats d'Europe cette année". Les athlètes belges de haut niveau perdent leur dernier objectif pour 2020 avec les championnats d'Europe à Paris. "Pour nos athlètes, c'est très ennuyeux, une pilule amère. C'est leur travail et ils veulent pouvoir faire leurs preuves. Certains auront du mal après cette décision, mais j'espère qu'ils pourront tourner le bouton rapidement. Cela aussi, c'est le sport de haut niveau : regarder vers l'avenir et être flexible dans la planification", a ajouté l'ancien lanceur. Il reste à voir s'il y aura des compétitions d'athlétisme en Belgique. "Nous espérons qu'en août ou en septembre, nos athlètes auront encore la possibilité de montrer quelque chose dans leur propre pays, mais cela ne va pas de soi non plus. Le Conseil de sécurité de vendredi pourrait déjà apporter des éclaircissements. Nous essayons toujours d'organiser les championnats de Belgique, mais il sera difficile de maintenir la distanciation sociale, surtout pour les épreuves de course les plus longues". . (Belga)