"Au Royaume-Uni, on est un peu en retard par rapport à l'Europe. Je recevais des nouvelles de partout en Europe, j'étais déjà donc dans un état d'esprit 'coronavirus'", dit Toby Alderweireld. "J'ai appelé mon père qui m'a dit que nous devions faire quelque chose pour aider. Mon père a contacté plusieurs hôpitaux qui ont dit qu'ils avaient besoin de tablettes pour les personnes isolées, surtout les plus vieilles personnes qui n'ont pas de téléphone. Cela leur permet de garder une connexion visuelle avec leurs proches. Cela me rend heureux mais aussi triste de ne pouvoir aider tout le monde, mais je fais de mon mieux. Si je peux apporter un peu de joie dans leurs vies, c'est super". Comme tous les sportifs, Toby Alderweireld est contraint de s'entraîner individuellement, la Premier League étant à l'arrêt jusqu'au 30 avril au moins. "C'est un sentiment étrange. On souhaite le retour du football, on veut que tout revienne à la normale, mais d'un autre côté je suis à la maison et je peux passer beaucoup de temps avec mes enfants", raconte le défenseur des Diables et des Spurs. "J'ai de la chance de les avoir près de moi. Dans un mon esprit, je dois être prêt à rejouer le 30 avril, même si on sait que ça serait peut-être difficile. Personne ne le sait. Nous devons être prêts et nous concentrer là dessus". (Belga)

"Au Royaume-Uni, on est un peu en retard par rapport à l'Europe. Je recevais des nouvelles de partout en Europe, j'étais déjà donc dans un état d'esprit 'coronavirus'", dit Toby Alderweireld. "J'ai appelé mon père qui m'a dit que nous devions faire quelque chose pour aider. Mon père a contacté plusieurs hôpitaux qui ont dit qu'ils avaient besoin de tablettes pour les personnes isolées, surtout les plus vieilles personnes qui n'ont pas de téléphone. Cela leur permet de garder une connexion visuelle avec leurs proches. Cela me rend heureux mais aussi triste de ne pouvoir aider tout le monde, mais je fais de mon mieux. Si je peux apporter un peu de joie dans leurs vies, c'est super". Comme tous les sportifs, Toby Alderweireld est contraint de s'entraîner individuellement, la Premier League étant à l'arrêt jusqu'au 30 avril au moins. "C'est un sentiment étrange. On souhaite le retour du football, on veut que tout revienne à la normale, mais d'un autre côté je suis à la maison et je peux passer beaucoup de temps avec mes enfants", raconte le défenseur des Diables et des Spurs. "J'ai de la chance de les avoir près de moi. Dans un mon esprit, je dois être prêt à rejouer le 30 avril, même si on sait que ça serait peut-être difficile. Personne ne le sait. Nous devons être prêts et nous concentrer là dessus". (Belga)