Le 15 décembre 2019, le match avait été interrompu à la mi-temps à cause de chants et insultes contre l'Ukrainien d'Albacete Roman Zozulya, traité de "nazi" par une partie de ses supporters du Rayo. Le Rayo Vallecano avait alors écopé d'une amende de 18.000 euros et il avait été décidé de jouer la 2e mi-temps à huis clos. Huis clos qui concerne désormais tous les matches, en raison de la pandémie de coronavirus. A l'arrêt depuis le mois de mars, le football espagnol a reçu le feu vert du gouvernement pour reprendre à partir du 8 juin. La Liga, le championnat de D1, reprendra le 11 juin avec le derby entre le FC et le Betis Séville. Comme il n'avait pas été possible de terminer la rencontre avant l'arrêt forcé provoqué par le coronavirus, le Rayo Vallecano et Albacete se sont donc retrouvés ce mercredi, 178 jours plus tard, pour jouer la seconde période dans des conditions particulières. Certains joueurs présents le 15 décembre ont quitté leur club en janvier tandis que les recrues hivernales ne pouvaient être alignées. Albacete a même changé d'entraîneur depuis lors, Luis Miguel Ramis ayant cédé sa place à Lucas Alcaraz. Albacete a joué cette mi-temps à dix, Eddy Silvestre ayant écopé d'une carte rouge en fin de première mi-temps le 15 décembre. Luis Advincula a inscrit l'unique but de la rencontre d'une superbe frappe enroulée du gauche (61e). Avec ce succès, Vallecano (43 points) occupe la septième position, à trois points de la sixième place, qui donne accès aux playoffs pour la montée. Albacete, dix-huitième (sur vingt-deux) avec 35 points, est aux portes de la zone rouge, les quatre derniers étant relégués. (Belga)

Le 15 décembre 2019, le match avait été interrompu à la mi-temps à cause de chants et insultes contre l'Ukrainien d'Albacete Roman Zozulya, traité de "nazi" par une partie de ses supporters du Rayo. Le Rayo Vallecano avait alors écopé d'une amende de 18.000 euros et il avait été décidé de jouer la 2e mi-temps à huis clos. Huis clos qui concerne désormais tous les matches, en raison de la pandémie de coronavirus. A l'arrêt depuis le mois de mars, le football espagnol a reçu le feu vert du gouvernement pour reprendre à partir du 8 juin. La Liga, le championnat de D1, reprendra le 11 juin avec le derby entre le FC et le Betis Séville. Comme il n'avait pas été possible de terminer la rencontre avant l'arrêt forcé provoqué par le coronavirus, le Rayo Vallecano et Albacete se sont donc retrouvés ce mercredi, 178 jours plus tard, pour jouer la seconde période dans des conditions particulières. Certains joueurs présents le 15 décembre ont quitté leur club en janvier tandis que les recrues hivernales ne pouvaient être alignées. Albacete a même changé d'entraîneur depuis lors, Luis Miguel Ramis ayant cédé sa place à Lucas Alcaraz. Albacete a joué cette mi-temps à dix, Eddy Silvestre ayant écopé d'une carte rouge en fin de première mi-temps le 15 décembre. Luis Advincula a inscrit l'unique but de la rencontre d'une superbe frappe enroulée du gauche (61e). Avec ce succès, Vallecano (43 points) occupe la septième position, à trois points de la sixième place, qui donne accès aux playoffs pour la montée. Albacete, dix-huitième (sur vingt-deux) avec 35 points, est aux portes de la zone rouge, les quatre derniers étant relégués. (Belga)