Dans des communiqués séparés, la WTA et l'ATP ont précisé que l'Open de Chine à Pékin et l'Open du Japon à Tokyo avaient tous deux été annulés. La WTA a souligné que tous les événements en Chine et au Japon avaient été annulés, à l'exception du Masters, réunissant les meilleures joueuses, qui doit avoir lieu dans la ville de Shenzhen, dans le sud de la Chine. Le statut de ce tournoi est "en cours de discussion", a déclaré la WTA. L'ATP, quant à elle, a précisé que le Masters-1000 de Shanghai pouvait encore éventuellement être organisé en octobre, dans la semaine précédant celui d'Indian Wells, en Californie, qui se déroulera du 10 au 17 octobre. Le tournoi d'Indian Wells a été annulé en 2020 en raison de la pandémie et a été décalé cette saison par rapport à son emplacement traditionnel en mars. "Nous sommes déçus que nos événements d'envergure mondiale en Chine et au Japon n'aient pas lieu cette année", a déclaré Steve Simon, directeur général de la WTA. "Nous travaillons sur une alternative pour offrir des opportunités de jeu dans d'autres régions, l'une d'entre elles étant notre retour à Indian Wells, car nous attendons avec impatience cet événement", qui aura lieu du 10 au 17 octobre. La WTA a expliqué dans le même temps qu'un tournoi supplémentaire avait été ajouté au calendrier 2021: l'Open féminin de Chicago, la semaine du 23 août, juste avant l'US Open de New York. L'ATP a par ailleurs dévoilé que son tournoi prévu à Marrakech, le Grand Prix Hassan II, avait également été annulé après avoir déjà été reporté en avril. Les organisateurs d'Indian Wells ont déclaré que le tournoi offrirait une dotation globale de 15,3 millions de dollars (12,9 millions d'euros), le plus élevé pour un événement combiné ATP et WTA en dehors des Grands Chelems depuis le début de la pandémie. Les fans, les médias, le personnel et les sponsors qui assisteront au tournoi devront présenter une preuve valide de vaccination pour assister aux matches, tandis que des tests supplémentaires et des masques pourront être exigés en fonction des conditions sanitaires dans la région au moment du tournoi. (Belga)

Dans des communiqués séparés, la WTA et l'ATP ont précisé que l'Open de Chine à Pékin et l'Open du Japon à Tokyo avaient tous deux été annulés. La WTA a souligné que tous les événements en Chine et au Japon avaient été annulés, à l'exception du Masters, réunissant les meilleures joueuses, qui doit avoir lieu dans la ville de Shenzhen, dans le sud de la Chine. Le statut de ce tournoi est "en cours de discussion", a déclaré la WTA. L'ATP, quant à elle, a précisé que le Masters-1000 de Shanghai pouvait encore éventuellement être organisé en octobre, dans la semaine précédant celui d'Indian Wells, en Californie, qui se déroulera du 10 au 17 octobre. Le tournoi d'Indian Wells a été annulé en 2020 en raison de la pandémie et a été décalé cette saison par rapport à son emplacement traditionnel en mars. "Nous sommes déçus que nos événements d'envergure mondiale en Chine et au Japon n'aient pas lieu cette année", a déclaré Steve Simon, directeur général de la WTA. "Nous travaillons sur une alternative pour offrir des opportunités de jeu dans d'autres régions, l'une d'entre elles étant notre retour à Indian Wells, car nous attendons avec impatience cet événement", qui aura lieu du 10 au 17 octobre. La WTA a expliqué dans le même temps qu'un tournoi supplémentaire avait été ajouté au calendrier 2021: l'Open féminin de Chicago, la semaine du 23 août, juste avant l'US Open de New York. L'ATP a par ailleurs dévoilé que son tournoi prévu à Marrakech, le Grand Prix Hassan II, avait également été annulé après avoir déjà été reporté en avril. Les organisateurs d'Indian Wells ont déclaré que le tournoi offrirait une dotation globale de 15,3 millions de dollars (12,9 millions d'euros), le plus élevé pour un événement combiné ATP et WTA en dehors des Grands Chelems depuis le début de la pandémie. Les fans, les médias, le personnel et les sponsors qui assisteront au tournoi devront présenter une preuve valide de vaccination pour assister aux matches, tandis que des tests supplémentaires et des masques pourront être exigés en fonction des conditions sanitaires dans la région au moment du tournoi. (Belga)