"Certains clubs ne peuvent déjà pas s'entraîner jusqu'au 19 avril et veulent, ou l'ont déjà fait, renvoyer leurs joueurs étrangers dans leur famille. Reprendre la compétition après le 3 avril apparaît dès lors impossible et la reprendre sans la fausser fin avril est aussi pratiquement impossible", ont commenté Philippe Boone, le président et Marc Spaenjers, le directeur général de l'Euromillions League. "Nous voulons aussi faire en sorte de ne jamais oublier cette saison 2019-2020 et nous avons décidé symboliquement de n'attribuer aucun titre de champion ni de faire un classement. Nous déterminerons en bonne entente avec la fédération et suivant les directives de la Confédération européenne de volley comment attribuer les tickets européens pour la prochaine saison." (Belga)

"Certains clubs ne peuvent déjà pas s'entraîner jusqu'au 19 avril et veulent, ou l'ont déjà fait, renvoyer leurs joueurs étrangers dans leur famille. Reprendre la compétition après le 3 avril apparaît dès lors impossible et la reprendre sans la fausser fin avril est aussi pratiquement impossible", ont commenté Philippe Boone, le président et Marc Spaenjers, le directeur général de l'Euromillions League. "Nous voulons aussi faire en sorte de ne jamais oublier cette saison 2019-2020 et nous avons décidé symboliquement de n'attribuer aucun titre de champion ni de faire un classement. Nous déterminerons en bonne entente avec la fédération et suivant les directives de la Confédération européenne de volley comment attribuer les tickets européens pour la prochaine saison." (Belga)