"Afin de permettre une reprise graduelle des activités sportives, les sessions d'entraînement des athlètes, professionnels et non professionnels, reconnus d'intérêt national par le CONI (le comité olympique italien) et les fédérations, se tiendront dans le respect des normes de distanciation sociales, en évitant des rassemblements", a déclaré Giuseppe Conte en évoquant la date du 4 mai. "Nous prévoyons d'autoriser les entraînements en groupes des sports collectifs le 18 mai", a ajouté le chef du gouvernement. Aucune date de reprise du championnat à huis clos n'a été abordée. L'Italie a été durement touchée par le SARS-CoV-2 et un confinement strict de deux mois a a été mis en place. Le football est à l'arrêt depuis le 9 mars, à 12 journées de l'issue de la Serie A. Les 20 clubs de première division, qui pourraient perdre 700 millions d'euros si la saison est annulée, attendaient une réponse du gouvernement sur leur projet de reprendre l'entraînement. Brescia, la Sampdoria et Torino ont exprimé leur désaccord sur la reprise du championnat, bien que la Serie A ait déclaré mardi qu'elle était parvenue à un accord unanime sur le redémarrage de la compétition. Dimanche, l'Italie a enregistré 260 décès supplémentaires en raison de la pandémie de Covid-19 au cours des dernières 24 heures, le chiffre le plus bas depuis le 14 mars. Selon le bilan publié dimanche par la protection civile, 26.644 personnes ont perdu la vie depuis le début de la pandémie. (Belga)

"Afin de permettre une reprise graduelle des activités sportives, les sessions d'entraînement des athlètes, professionnels et non professionnels, reconnus d'intérêt national par le CONI (le comité olympique italien) et les fédérations, se tiendront dans le respect des normes de distanciation sociales, en évitant des rassemblements", a déclaré Giuseppe Conte en évoquant la date du 4 mai. "Nous prévoyons d'autoriser les entraînements en groupes des sports collectifs le 18 mai", a ajouté le chef du gouvernement. Aucune date de reprise du championnat à huis clos n'a été abordée. L'Italie a été durement touchée par le SARS-CoV-2 et un confinement strict de deux mois a a été mis en place. Le football est à l'arrêt depuis le 9 mars, à 12 journées de l'issue de la Serie A. Les 20 clubs de première division, qui pourraient perdre 700 millions d'euros si la saison est annulée, attendaient une réponse du gouvernement sur leur projet de reprendre l'entraînement. Brescia, la Sampdoria et Torino ont exprimé leur désaccord sur la reprise du championnat, bien que la Serie A ait déclaré mardi qu'elle était parvenue à un accord unanime sur le redémarrage de la compétition. Dimanche, l'Italie a enregistré 260 décès supplémentaires en raison de la pandémie de Covid-19 au cours des dernières 24 heures, le chiffre le plus bas depuis le 14 mars. Selon le bilan publié dimanche par la protection civile, 26.644 personnes ont perdu la vie depuis le début de la pandémie. (Belga)