Au premier tour, De Gendt avait pris le dessus sur le Polonais Rafal Majka (BORA-hansgrohe) avant d'écarter le Français Warren Barguil (Arkéa Samsic) en demi-finale. Barguil avait éliminé Chris Froome (Ineos) au premier tour. Ciccone, pour sa part, a éliminé successivement Jakob Fuglsang (Astana) et Simon Geschke (CCC) pour atteindre la finale. Dans celle-ci, De Gendt a démarré en trombe mais l'Italien a résisté pour prendre le meilleur sur le Flandrien dans les 200 derniers mètres. "C'était une belle compétition avec de solides adversaires", a reconnu Ciccone. "En finale, De Gendt a démarré comme une fusée. J'ai un peu plus géré mes efforts et espéré qu'il ne garde pas le même rythme". Après une victoire au sommet du véritable Stelvio lors du Giro 2012, De Gendt espérait y décrocher un deuxième succès, virtuel cette fois. "J'avais une belle avance et je pensais que j'allais gagner mais je n'ai pas su garder le même rythme. Sur la route, je peux tenir huit minutes sur ce rythme, mais cela n'a pas réussi sur les rouleaux. Cependant, il n'y a aucune honte à perdre contre Ciccone". Samedi, le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) avait remporté le Challenge of Stars pour les sprinteurs en battant l'Italien Filippo Ganna (Ineos) en finale. (Belga)

Au premier tour, De Gendt avait pris le dessus sur le Polonais Rafal Majka (BORA-hansgrohe) avant d'écarter le Français Warren Barguil (Arkéa Samsic) en demi-finale. Barguil avait éliminé Chris Froome (Ineos) au premier tour. Ciccone, pour sa part, a éliminé successivement Jakob Fuglsang (Astana) et Simon Geschke (CCC) pour atteindre la finale. Dans celle-ci, De Gendt a démarré en trombe mais l'Italien a résisté pour prendre le meilleur sur le Flandrien dans les 200 derniers mètres. "C'était une belle compétition avec de solides adversaires", a reconnu Ciccone. "En finale, De Gendt a démarré comme une fusée. J'ai un peu plus géré mes efforts et espéré qu'il ne garde pas le même rythme". Après une victoire au sommet du véritable Stelvio lors du Giro 2012, De Gendt espérait y décrocher un deuxième succès, virtuel cette fois. "J'avais une belle avance et je pensais que j'allais gagner mais je n'ai pas su garder le même rythme. Sur la route, je peux tenir huit minutes sur ce rythme, mais cela n'a pas réussi sur les rouleaux. Cependant, il n'y a aucune honte à perdre contre Ciccone". Samedi, le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) avait remporté le Challenge of Stars pour les sprinteurs en battant l'Italien Filippo Ganna (Ineos) en finale. (Belga)