La torche olympique doit être acheminée jusqu'au Japon pour la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques le 24 juillet à Tokyo. La flamme sera allumée le 12 mars sur le site des Jeux de la Grèce antique à Olympie dans le Péloponèse et, après un parcours de sept jours, elle sera amenée à Athènes pour une cérémonie le 19 mars lançant son départ pour le Japon. Spyros Capralos, le président du Comité olympique grec a expliqué avoir eu des réunions avec la commission grecque d'évaluation des risques pour la santé pour être prêt "à toute éventualité". La torche sera portée par une centaine de personnes en Grèce et environ 10.000 au Japon. La torche ne sera pas transmise en elle-même, c'est la flamme qui passera de torche en torche limitant déjà les contacts humains. "Nous avons pris une série de mesures, nous allons faire tout ce qui est humainement possible pour qu'il n'y a pas de problèmes et nous sommes en contact étroit avec le ministre grec de la santé", a commenté de son côté le directeur du relais, Sakis Vassiliadis à l'Agence Reuters sans cependant préciser la nature de ces mesures. Pour l'heure, les organisateurs des Jeux de Tokyo continuent leur préparation et n'ont pas été avisés par l'OMS, l'Organisation mondiale de la santé, du devoir d'annuler ou de déplacer les Jeux Olympiques. L'édition 2020 doit se tenir du 24 juillet au 9 août à Tokyo. (Belga)

La torche olympique doit être acheminée jusqu'au Japon pour la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques le 24 juillet à Tokyo. La flamme sera allumée le 12 mars sur le site des Jeux de la Grèce antique à Olympie dans le Péloponèse et, après un parcours de sept jours, elle sera amenée à Athènes pour une cérémonie le 19 mars lançant son départ pour le Japon. Spyros Capralos, le président du Comité olympique grec a expliqué avoir eu des réunions avec la commission grecque d'évaluation des risques pour la santé pour être prêt "à toute éventualité". La torche sera portée par une centaine de personnes en Grèce et environ 10.000 au Japon. La torche ne sera pas transmise en elle-même, c'est la flamme qui passera de torche en torche limitant déjà les contacts humains. "Nous avons pris une série de mesures, nous allons faire tout ce qui est humainement possible pour qu'il n'y a pas de problèmes et nous sommes en contact étroit avec le ministre grec de la santé", a commenté de son côté le directeur du relais, Sakis Vassiliadis à l'Agence Reuters sans cependant préciser la nature de ces mesures. Pour l'heure, les organisateurs des Jeux de Tokyo continuent leur préparation et n'ont pas été avisés par l'OMS, l'Organisation mondiale de la santé, du devoir d'annuler ou de déplacer les Jeux Olympiques. L'édition 2020 doit se tenir du 24 juillet au 9 août à Tokyo. (Belga)