Quinze jours après un match nul (2-2) dans une ambiance surchauffée à la Bombonera, la tension a encore monté d'un cran. Vendredi, ils étaient 50.000 à la Bombonera pour le dernier entraînement de Boca Juniors avant cette joute retour. Samedi à son arrivée au stade, le bus de Boca Juniors a été attaqué et plusieurs vitres ont volé en éclats. Des gaz lacrimogènes, utilisés par la police selon les premières informations de la presse argentine pour contrer les supporters, ont affecté des joueurs de Boca Juniors. Double champion d'Argentine en titre, Boca, l'ancien club de Diego Maradona, privé de son ailier international Cristian Pavón, blessé, veut décrocher une 7e Copa Libertadores, qui en ferait le détenteur du record de victoires, à égalité avec un autre club argentin, Independiente. En face, River, club du quartier cossu de Nunez, compte sur l'appui de son public pour conquérir une 4e couronne, trois ans après celle de 2015, avec déjà Marcelo Gallardo sur le banc. Samedi soir, l'ancien Monégasque sera toutefois en tribune, en raison d'une suspension qui l'avait déjà privé de l'aller. La règle des buts à l'extérieur n'est pas en vigueur. En cas de nul, quel que soit le score, il y aura donc prolongation et éventuellement tirs au but. (Belga)

Quinze jours après un match nul (2-2) dans une ambiance surchauffée à la Bombonera, la tension a encore monté d'un cran. Vendredi, ils étaient 50.000 à la Bombonera pour le dernier entraînement de Boca Juniors avant cette joute retour. Samedi à son arrivée au stade, le bus de Boca Juniors a été attaqué et plusieurs vitres ont volé en éclats. Des gaz lacrimogènes, utilisés par la police selon les premières informations de la presse argentine pour contrer les supporters, ont affecté des joueurs de Boca Juniors. Double champion d'Argentine en titre, Boca, l'ancien club de Diego Maradona, privé de son ailier international Cristian Pavón, blessé, veut décrocher une 7e Copa Libertadores, qui en ferait le détenteur du record de victoires, à égalité avec un autre club argentin, Independiente. En face, River, club du quartier cossu de Nunez, compte sur l'appui de son public pour conquérir une 4e couronne, trois ans après celle de 2015, avec déjà Marcelo Gallardo sur le banc. Samedi soir, l'ancien Monégasque sera toutefois en tribune, en raison d'une suspension qui l'avait déjà privé de l'aller. La règle des buts à l'extérieur n'est pas en vigueur. En cas de nul, quel que soit le score, il y aura donc prolongation et éventuellement tirs au but. (Belga)