Étrangement seul au deuxième poteau à la réception d'un centre de Gabriel Jesus, Everton a ouvert le score au quart d'heure (1-0, 15e). Alors qu'on pensait les Auriverdes sur de bons rails, le Pérou a répliqué grâce à son expérimenté attaquant Paolo Guerrero. Le joueur du club brésilien de l'Internacional a converti son penalty (1-1, 44e), devenant le premier à tromper Alisson Becker depuis le début du tournoi. Quelques secondes avant la fin de la première période, l'attaquant de Manchester City Gabriel Jesus a profité d'un bon service d'Arthur dans l'axe pour redonner l'avance aux siens (2-1, 45e+3). Passeur décisif puis buteur, Gabriel Jesus s'est ensuite illustré de manière négative. Le jeune Brésilien s'est vu brandir une seconde carte jaune, synonyme d'exclusion, pour une charge dans le dos sur un joueur adverse (70e). Malgré son infériorité numérique, le Brésil de Tite a tout de même ajouté un troisième but en fin de partie grâce à un penalty de Richarlison (3-1, 89e). Les Brésiliens attendaient ce sacre depuis 2007, année où ils s'étaient imposés 3-0 contre l'Argentine en finale. Quant au Pérou, double vainqueur de la compétition (1939 et 1975), il n'avait encore jamais été battu en finale. (Belga)