Le jeune Koji Miyoshi, 22 ans, s'est offert un doublé (25e, 59e), mais la Celeste a trouvé des ressources pour revenir au score par deux fois, grâce à un but sur pénalty de Luis Suarez (31e) et un autre de la tête de José Gimenez (66e). En octobre dernier, le Japon avait déjà fait des siennes face à la Celeste, qu'elle avait battue 4-3 en amical, à Saitama. Mais cette fois, les nippons n'étaient pas attendus à ce niveau. Étrillée par le Chili (4-0) lors du premier match, l'équipe asiatique s'est présentée au Brésil sans grandes ambitions, avec une équipe rajeunie pour préparer les JO-2022 à Tokyo. Suarez a voulu tester d'entrée l'attention du gardien Kawashima, avec une tentative de lob du milieu de terrain qui a frôlé la transversale. Pas de quoi effrayer les Japonais, qui ont tenté crânement leur chance. L'Uruguay a concédé l'ouverture du score sur un coup du sort. Le latéral gauche Laxalt s'est blessé à la cuisse, mais n'a pas été remplacé dans la foulée. Sur l'action suivante, il n'a pas pu suivre Miyoshi, qui a trouvé un boulevard sur l'aile droite et a trompé le gardien Muslera dans un angle fermé (25e). Suarez a égalisé sur un pénalty controversé accordé après l'usage de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) pour une faute peu évidente sur Cavani (32e). Les Japonnais avaient de quoi protester, d'autant plus que l'arbitre n'a même pas fait appel à la VAR peu après la pause, quand Nakajima a clairement été accroché par Gonzalez dans la surface. Contre vents et marées, Miyoshi a redonné l'avantage aux nippons (59e), profitant d'une sortie hasardeuse du gardien Muslera. L'Uruguay a fait parler sa légendaire grinta pour égaliser à nouveau (66e) sur un grand classique: une tête à bout portant du défenseur Gimenez sur corner. Cavani, qui a marqué dimanche contre l'Equateur son premier but en quatre participations à la Copa América, est resté muet, malgré une frappe lointaine sur la transversale (35e) et un face-à-face manqué avec le gardien (54e). Suarez a aussi touché la barre (81e) et le Japon a su tenir jusqu'au bout pour aborder la dernière journée avec des chances de qualification lundi, contre l'Equateur. Les Uruguayens devraient lutter pour la première place du groupe C contre le Chili, double tenant du titre, au stade Maracana de Rio de Janeiro. lg/cn (Belga)