Les Red Flames disputeront leur dernier match de préparation à l'Euro féminin de football contre le Luxembourg mardi. "Nous allons regarder quelles joueuses ont encore besoin de minutes durant cette préparation", a résumé le sélectionneur Ives Serneels, lundi, à Tubize.

Après une défaite 3-0 en Angleterre, une victoire 4-1 sur l'Irlande du Nord et une défaite 0-1 face à l'Autriche, la Belgique, 19e nation mondiale, bouclera sa série de matchs de préparation par la réception du Luxembourg (FIFA 113). "Le premier objectif, c'est de regarder qui est à 100 pour-cent en ordre pour demain et qui a encore besoin de minutes durant cette préparation", a expliqué le sélectionneur.

"Certaines joueuses vont jouer demain afin de prendre des minutes. Pour d'autres, les minutes jouées jusqu'ici suffisent." Serneels attendra l'entraînement de ce lundi, auquel participaient les remplaçantes de dimanche et les joueuses restées dans le groupe en tant que réservistes après l'annonce de la sélection des 23 pour l'Euro, et une réunion avec le staff médical avant de décider son onze. Serneels a analysé la défaite contre l'Autriche avec le préparateur physique et l'analyste des données.

"Quand nous voyons les résultats, les distances parcourues et l'intensité, c'est très bon pour un match de préparation à deux semaines du tournoi. Nous savons que nous devons progresser dans certains aspects de notre jeu, comme profiter des moments-clés, mais il y a aussi eu de bons moments à retenir en vue de notre premier match."

Pour la troisième fois en une semaine, les Belges joueront à Lierre, où Serneels a évolué pendant neuf ans comme joueur du Lierse. "J'ai ressenti un peu de nostalgie. Quand tu reçois un petit cadeau du club et que tu vois que les vestiaires sont presque les mêmes qu'à mon époque de joueur, ça fait quelque chose. Et l'atmosphère dans le stade était magnifique", a souri l'ancien défenseur.

Les Red Flames disputeront leur dernier match de préparation à l'Euro féminin de football contre le Luxembourg mardi. "Nous allons regarder quelles joueuses ont encore besoin de minutes durant cette préparation", a résumé le sélectionneur Ives Serneels, lundi, à Tubize. Après une défaite 3-0 en Angleterre, une victoire 4-1 sur l'Irlande du Nord et une défaite 0-1 face à l'Autriche, la Belgique, 19e nation mondiale, bouclera sa série de matchs de préparation par la réception du Luxembourg (FIFA 113). "Le premier objectif, c'est de regarder qui est à 100 pour-cent en ordre pour demain et qui a encore besoin de minutes durant cette préparation", a expliqué le sélectionneur."Certaines joueuses vont jouer demain afin de prendre des minutes. Pour d'autres, les minutes jouées jusqu'ici suffisent." Serneels attendra l'entraînement de ce lundi, auquel participaient les remplaçantes de dimanche et les joueuses restées dans le groupe en tant que réservistes après l'annonce de la sélection des 23 pour l'Euro, et une réunion avec le staff médical avant de décider son onze. Serneels a analysé la défaite contre l'Autriche avec le préparateur physique et l'analyste des données."Quand nous voyons les résultats, les distances parcourues et l'intensité, c'est très bon pour un match de préparation à deux semaines du tournoi. Nous savons que nous devons progresser dans certains aspects de notre jeu, comme profiter des moments-clés, mais il y a aussi eu de bons moments à retenir en vue de notre premier match." Pour la troisième fois en une semaine, les Belges joueront à Lierre, où Serneels a évolué pendant neuf ans comme joueur du Lierse. "J'ai ressenti un peu de nostalgie. Quand tu reçois un petit cadeau du club et que tu vois que les vestiaires sont presque les mêmes qu'à mon époque de joueur, ça fait quelque chose. Et l'atmosphère dans le stade était magnifique", a souri l'ancien défenseur.