"Zinédine Zidane avait qualifié l'aller de finale pour son équipe et ce match représente certainement une finale pour nous", a avancé Conte. "Après la défaite contre le Real et les deux partages précédents, nous n'avons pas beaucoup d'échappatoires. Nous avons un match difficile contre une équipe que nous connaissons tous. Nous devons jouer un grand match, il y a un résultat important à atteindre et si nous le voulons, nous pouvons le faire. Nous l'avons montré à l'aller, nous devons améliorer certains aspects, mais avec humilité et concentration, nous devons essayer de gagner ce match." Romelu Lukaku a prétendu que l'équipe n'était pas encore prête et le succès 4-2 arraché contre Torino, malgré un retard de deux buts, ne lui a pas donné tort. "Nous devons certainement faire un saut au niveau de la qualité parce qu'on attend énormément de nous. Les discussions ne servent à rien, seuls les actes comptent, à nous de les réaliser. Nous devons prendre nos responsabilités", a ajouté Antonio Conte. "Si le saut qualitatif n'a pas encore eu lieu, c'est parce que nous devons tous revoir quelque chose. Les critiques? C'est une donnée connue. Il faut en faire abstraction mais nous avons tendance à faire preuve de négativité. Je l'avais déjà remarqué l'année dernière lors de ma première année à l'Inter. J'étais mentalement préparé, peut-être que certains garçons ne le sont pas encore. Mais quand vous jouez à l'Inter, vous savez que soit tout est bon, soit tout est mauvais. Il n'y a pas de juste milieu. Cela doit nous donner encore plus de force, la seule façon de ne pas finir dans la spéculation est de répondre sur le terrain à ceux qui nous critiquent." L'Inter est-elle favorisée par les absences au Real Madrid? "Je ne pense pas que le Real puisse pleurer de ce point de vue. Zidane a beaucoup de bons joueurs du niveau du Real Madrid. Le fait que la presse parle des absences me fait un peu sourire", a conclu Conte. (Belga)

"Zinédine Zidane avait qualifié l'aller de finale pour son équipe et ce match représente certainement une finale pour nous", a avancé Conte. "Après la défaite contre le Real et les deux partages précédents, nous n'avons pas beaucoup d'échappatoires. Nous avons un match difficile contre une équipe que nous connaissons tous. Nous devons jouer un grand match, il y a un résultat important à atteindre et si nous le voulons, nous pouvons le faire. Nous l'avons montré à l'aller, nous devons améliorer certains aspects, mais avec humilité et concentration, nous devons essayer de gagner ce match." Romelu Lukaku a prétendu que l'équipe n'était pas encore prête et le succès 4-2 arraché contre Torino, malgré un retard de deux buts, ne lui a pas donné tort. "Nous devons certainement faire un saut au niveau de la qualité parce qu'on attend énormément de nous. Les discussions ne servent à rien, seuls les actes comptent, à nous de les réaliser. Nous devons prendre nos responsabilités", a ajouté Antonio Conte. "Si le saut qualitatif n'a pas encore eu lieu, c'est parce que nous devons tous revoir quelque chose. Les critiques? C'est une donnée connue. Il faut en faire abstraction mais nous avons tendance à faire preuve de négativité. Je l'avais déjà remarqué l'année dernière lors de ma première année à l'Inter. J'étais mentalement préparé, peut-être que certains garçons ne le sont pas encore. Mais quand vous jouez à l'Inter, vous savez que soit tout est bon, soit tout est mauvais. Il n'y a pas de juste milieu. Cela doit nous donner encore plus de force, la seule façon de ne pas finir dans la spéculation est de répondre sur le terrain à ceux qui nous critiquent." L'Inter est-elle favorisée par les absences au Real Madrid? "Je ne pense pas que le Real puisse pleurer de ce point de vue. Zidane a beaucoup de bons joueurs du niveau du Real Madrid. Le fait que la presse parle des absences me fait un peu sourire", a conclu Conte. (Belga)